Chinwa Gang ou encore les fans dictateurs de Wendyyy 

Revital Lynch
Revital Lynch
chinwa gang ou encore les fans dictateurs de wendyyy
Écoutez cet article

Oser parler de Wendyyy en bien ou en mal est considéré comme une insulte pour les supporters de l’artiste, une attitude qui fait peur à plus d’un. Similaire à une dictature, ils s’imposent et si vous ne vous pliez pas sous leur volonté, vous risquez d’être victime de promotions négatives telles que des campagnes de désabonnement sur les réseaux ainsi que des insultes. Ce qui implique certaines questions qui devraient être élucidées, telles que : Pourquoi ce comportement hostile ? Qu’est-ce qui est à la base de cette polémique ? 

Pour expliquer le comportement dictateur des Chinwa, il faut remonter le temps et revenir en 2006 quand le rappeur de Léogane s’est officiellement révélé au grand public, mais Wendyyy ne sera réellement connu du public haïtien que quelques années plus tard après la sortie de son premier mixtape, Making Love, en 2010. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Wendyyy a surtout joui d’un grand avantage dès l’aube de sa carrière. Il surgit au beau milieu d’un mouvement polémique entre les légendes rivales du Rap Haïtien, Rockfam Lame A et Barikad Crew, sur le sillage de G-Bobby Bon Flo, un des rappeurs farouches du mouvement qui avait fait cavalier seul après sa rupture avec Chalè Repiblik, Traka s’est lancé aussi taquin que vulgaire. Il a publié en 2011, le clip Pa gen nivo pou mwen dans lequel il n’hésite pas à confirmer son comportement arrogant et à justifier ses propos vulgaires. 

Depuis, il a gagné de nombreux cœurs jusqu’à s’autoproclamer King (Roi en français), un style plutôt courant dans le Rap en Haïti. De nombreux rappeurs ont pris cette habitude de s’autoproclamer : Généraux, Soldats et autres titres du genre. Ce pseudo a valu à Wendyyy le titre de son premier album studio : Majeste. 

C’est surtout à cause de l’hypocrisie de la prétendue industrie musicale haïtienne, le manque de professionalisme de certains médias, que ce dernier s’est offert une place plutôt confortable sur les réseaux sociaux qui prenaient de l’extension à l’époque. Il a aussi joui de cette notoriété pour affronter les médias qui ont voulu censurer ses œuvres, en se basant sur les grossièretés que renferment la plupart de ses œuvres. Vu d’un autre angle, de bons observateurs admettent que la campagne de censure de certains éléments médiatiques contre Wendyyy est un acte de boycottage, car Bricks de Barikad Crew et bien d’autres rappeurs de l’époque ont construit leur carrière sur les propos osés et les grossièretés. 

Aidé de ses supporters, il a réussi à s’offrir une belle place dans le milieu. Ainsi, d’Indétrônable jusqu’à King rete King, l’artiste a toujours été le sujet de vives critiques à cause de similitudes dans la plupart de ses textes, des paroles qui se répètent encore et encore. C’est toujours une histoire de couronne, de king et il n’arrête pas de clamer qu’il est le meilleur et l’unique, mais ce n’est pas là le vrai problème… Alors de quoi il s’agit réellement ? 

Wendyyy, vu de loin, ne garde jamais trop longtemps ses alliés, jusqu’ici nul ne peut fournir des explications sur les raisons de son divorce avec son groupe Wash La. Qui peut expliquer les raisons qui ont poussé Wendyyy à se séparer d’Abdias Laguerre ? Si ses anciens alliés, la dream team : Trouble Boy, Baky, Magic Touch, Telo, Cigey encore vivants ne peuvent expliquer pourquoi ce dernier s’est écarté d’eux, ce n’est pas son ancien manager, Marly Edouard qui n’est plus là, qui pourra non plus expliquer ce qui s’est réellement passé avec l’artiste… Tout tourne autour de causes mystérieuses. 

Par contre, il faut l’admettre, ce n’est ni Wendyyy, ni ses supporters qui sont réellement à la base de tous ces différends. C’est plutôt une œuvre de quelques particuliers qu’on identifie malheureusement à des blogueurs et qui, certaines fois, se confondent avec des agents de la presse ou encore des agences de presse. 

Évidemment, ce sont les histoires de captures d’écrans, de commérages, (à noter que certains de ces prétendus blogueurs vont jusqu’à faire des captures d’écrans des statuts des comptes WhatsApp des artistes pour les publier sur les réseaux sociaux), ces ignorants avides de visibilité, n’ont aucun respect pour la confidentialité ou encore la vie privée des gens, ils sont tout simplement en quête de followers (abonnés). 

Quoiqu’à un certain moment, l’artiste ait affiché un comportement des plus bizarres, quand il s’est désabonné de tous sur les réseaux sociaux, ainsi que ses amis. Par ailleurs, les complications de sa relation avec Shishie sont comme de la poudre à canon sur le brasier qui s’est allumé autour de ce dernier. Il devient du coup très mystérieux et ses fans, comme de fervents chrétiens, d’une foi aveugle, sans aucun sens de jugement, acceptent n’importe quoi de l’artiste et se mettent à défendre sa cause sans explication aucune, ni de vraies facultés d’analyse. 

On se retrouve face à des éléments dangereux et arrogants qui n’ont qu’une arme que les réseaux sociaux, particulièrement Twitter, pour faire croire au monde entier que Wendyyy est le meilleur. Ce qui n’est pas le cas, car les milliers de streaming ne pourront jamais rendre immortelles ses œuvres. Les tubes de Rap qui ont réellement conquis les cœurs le resteront à jamais et les exemples tels que : Pa Minote m, Dejeneration, Èske m Rèd, Inoubliable, Overdose pour ne citer que ceux-là, sont et demeureront des classiques du Rap Haïtien. 

Par contre, Wendyyy est un très bon rappeur, mais le peu d’exigence de ces fans constitués majoritairement d’éléments d’une génération qui n’a jamais connu ce qu’est une analyse de texte, ne pourra accoucher rien d’autre que cette remarquable monotonie par ce dernier dans sa récente saison d’Extended Play intitulé Patwon. Cette remarque ne date pas d’hier, car le King avait déjà perdu sa couronne depuis la publication de son tube intitulé Apa li papa réalisé avec Baky et Big Jim, il s’est fait démonter par ces deux géants sur son propre beat. Les récentes productions de l’artiste n’ont qu’une consistance ses fans qui ne sont qu’une illusion réelle que sur les réseaux sociaux. 

Aveuglés par leur amour pour l’artiste, les fans de Wendyyy ne sont pas en mesure d’analyser aucune situation, ni de se poser la question : « L’artiste, n’est-il pas à l’origine de quelques-uns de ses problèmes ? ». Certains, dotés d’une conscience, auraient bien pu faire la différence et approfondir cette réflexion, mais ils sont victimes de cette même dictature et se laissent gagner par la peur. 

Après tout, les Chinwa doivent l’admettre, Wendyyy est un artiste prolifique, c’est vrai, mais pas aussi populaire qu’ils le prétendent. Il a considérablement cessé de faire ce qui faisait de lui le Wendyyy d’avant, Traka le King, les productions ne sont plus les mêmes. Ils vont prétendre qu’ils sont satisfaits, mais pourquoi Wendyyy n’arrive pas vraiment à battre les précédents records de streaming. 

C’est vrai que les jeunes sur les réseaux sociaux ne parlent que de Wendyyy, de Baky, mais ceux de la rue écoutent aussi Bourik The Latalay et les autres artistes des mouvements Drill et Trap, beaucoup d’autres optent pour Charlin Bato, Danola, D Singer, Kadilak et Bedjine et bien d’autres encore. Si Wendyyy le Saint plaît bien à ses supporters, Traka le King manque beaucoup au Rap. 

Facebook Comments

TAGGED: ,
Partagez cet article
Revital Lynch
Posté par Revital Lynch
Follow:
Ray est un jeune web entrepreneur et journaliste évoluant dans le monde du multimédia. Il est un passionné de la technologie et de ses sciences connexes.