NÉCROLOGIE

Décès de Madeleine Albright, la première femme secrétaire d’État américain

Le mercredi 23 mars marque le décès de Madeleine Albright, la première femme à avoir occupé le poste de secrétaire d’État aux États unis, des suites d’un cancer, à 84 ans. Madeleine Albright était cheffe de la diplomatie américaine sous la présidence de Bill Clinton. 

Madeleine Albright est née le 15 mai 1937 à Prague dans une famille juive. 11 ans plus tard, elle émigre aux États-Unis avec sa famille où elle fait de brillantes études, qui lui ont permis d’accéder aux plus hautes marches du pouvoir. Juste avant de prendre la tête de la diplomatie américaine, elle a occupé le poste d’ambassadrice des États-Unis auprès de l’ONU (1993-1997). Elle y laissa sa marque, notamment lors de l’offensive américaine au Kosovo. 

Les hommages ont afflué de partout, à la suite de l’annonce du décès de la diplomate. Rappelant que Madeleine était une immigrée qui a fuit les persécutions, le président Américain Joe Biden la décrit comme une femme qui a contribué à changer le cours de l’histoire.  

« Elle était fièrement américaine. Pour rendre ce pays qu’elle aimait encore plus beau, elle a bravé les conventions, brisé les barrières, encore et toujours », a poursuivi Joe Biden. 

Advertisements

« Madeleine Albright était une voix passionnée pour la liberté et la démocratie, sa mort est une perte immense pour le monde à un moment où nous avons le plus besoin des enseignements de sa vie », a déclaré de son côté l’ancien président Bill Clinton.  

L’ancien Premier ministre britannique Tony Blair l’a décrite comme étant l’une des personnes les plus remarquables avec lesquelles il a eu le privilège de travailler et souligne sa profonde compassion pour l’humanité.  

Le président israélien Isaac Herzog, dans un tweet, a salué une icône féministe, une dirigeante exceptionnelle et une véritable amie d’Israël. 

En avril 2012, la médaille présidentielle de la liberté, la plus haute décoration civile des États-Unis, lui a été décernée par le président Barack Obama qui avait salué son courage et sa ténacité. Selon l’ancien président, ces qualités présentes chez Madeleine Albright, ont permis de ramener la paix dans les Balkans et ont ouvert la voie au progrès dans certains des lieux les plus instables du monde. 

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia