Des réactions remplies d’émotions pour saluer le départ de Michael Benjamin 

Jacky Chery
Jacky Chery
des réactions remplies d'émotions pour saluer le départ de michael benjamin  (1)
Écoutez cet article

Le pays tout entier pleure le départ de Michael Benjamin. Le chanteur et compositeur haïtien est décédé, à l’âge de 41 ans, ce samedi 15 octobre 2022, suite à un arrêt cardiaque en plein spectacle, à Accor Aréna, Paris, à l’occasion du concert de retrouvaille de Carimi. 

Malgré les efforts des secours, Mikaben n’a pas survécu. Un choc terrible auquel nul ne s’y attendait. Selon le manager du groupe CaRiMi, Fito Farinen, le chanteur ne présentait aucun signe de malaise avant ce drame qui, depuis ce soir-là, fait pleurer toute la nation haïtienne. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Michael Benjamin dit Mikaben était l’un des plus talentueux artistes haïtiens de sa génération. Chanteur, compositeur, beat maker, et surtout un haïtien dévoué, le départ de cet illustre musicien a suscité une pléthore de réactions remplies d’émotions venant de partout, particulièrement de ses anciens collaborateurs et ses administrateurs. 

Pour le Premier ministre haïtien Ariel Henry qui s’est exprimé sur son compte Twitter peu après cette tragédie, le décès de Mikaben est une grande perte pour le pays et la jeunesse haïtienne. « C’est une grande référence de la musique haïtienne qui vient de s’éteindre », dit-il. 

L’économiste Fritz A. Jean, l’un des hommes politiques haïtiens qui se sont exprimés sur cette mort subite de l’artiste, a rendu hommage à Mikaben qui, dit-il, a offert au pays une traversée musicale et en couleurs.  

« La mort de Mikaben, une triste nouvelle pour ses parents, sa famille, ses amis, sa famille musicale et pour Haïti. Tu as offert au pays une traversée musicale et en couleurs », peut-on lire sur le compte Twitter du président élu de l’accord Montana. 

Une tragédie qui s’est produite dans la salle de spectacle de Accor Aréna en présence de plusieurs milliers de fans qui ont été assoiffés par les retrouvailles des trois chanteurs principaux de CaRiMi. Richard Cavé qui a vu partir Mikaben a exprimé sur Instagram les douleurs ressenties par cette disparition brutale. 

« Mwen pèdi youn nan pi bon zanmi m. Mwen mouri…Mwen pa gen mo. Saaa se youn nan pi gwo frap mwen pran nan vi m », a-t-il lâché. 

«Je suis plus que choqué, cicatrice pour le reste de la vie. J’ai eu la chance d’avoir partagé de la musique, des rires jusque la… J’envoie mes prières et l’on amour à votre famille. Notre pays a perdu une légende. Juste cette semaine, vous partagez avec moi une bonne que vous alliez laisser tomber. […] Je ne regarderai plus jamais la vie de la même façon après ça, c’est tout simplement insupportable », écrit également Carlo Vieux sur Instagram. 

L’ancien sénateur Moïse Jean Charles, quant à lui, a particulièrement mis l’emphase sur le symbolisme du drapeau haïtien porté par Michael Benjamin durant sa prestation jusqu’à ses derniers instants. 

“BON REPO MIKA” 

Ou ale ak drapo a vlope nan kou w, nan mitan pèp ou te renmen anpil la. Mèsi dèske w te ban nou tout ou menm jis nan dènye souf ou. Kondoleyans a tout fanmi, zanmi w ak sektè mizikal la. Ayiti pa p janm bliye w», écrit sur Twitter l’ancien sénateur du Nord. 

Pour la Fédération haïtienne de football, le décès de Mikaben n’est autre qu’« un mari, un père a été enlevé à l’affection de sa famille subitement plongée dans une immense douleur. Un fils parti trop tôt pour des parents, des frères et sœurs, ravagés et consternés. Un géant de la musique haïtienne que perd la HMI avec des fans restant sur leur faim. Un supporteur dévoué des Grenadiers qui ne ratait jamais l’occasion de témoigner de son amour pour les sélections nationales ». 

La rédaction Netalkole Media, de son côté, souhaite ses plus sincères condoléances à la famille Benjamin qui a perdu cet illustre musicien qui, pendant toute une génération a servi le pays fièrement. 

Facebook Comments

- Advertisement -
TAGGED:
Partagez cet article
Follow:
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.