Les Pays-Bas soumettent des excuses officielles pour l’esclavage

Netalkole Media
Netalkole Media
les pays bas soumettent des excuses officielles pour l'esclavage

Le chef de la primature des Pays-Bas Mark Rutte a présenté les excuses officielles du gouvernement pour le rôle de l’État néerlandais dans l’esclavage, qu’il a qualifié de crime contre l’humanité, lors d’un discours à La Have ce lundi 19 décembre.

” Aujourd’hui, je présente des excuses au nom du gouvernement néerlandais pour les actions de l’État néerlandais dans le passé, à titre posthume à tous les esclaves du monde entier qui ont souffert de cet acte. À leurs filles et fils et à tous leurs descendants”, a déclaré M.Rutte.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Cette déclaration sur l’implantation des Pays-Bas dans les 250 ans de traite d’êtres humains dans les anciennes colonies était très attendue.
Au même moment, plusieurs de ses ministres étaient présents dans sept anciennes colonies, afin de discuter de la question avec les habitants.

Le dessein du gouvernement de soumettre des excuses lundi, qui avait fuité dans la presse néerlandaise en novembre, suscitait depuis plusieurs semaines une vive polémique aux Pays-Bas et outre-mer.

Les agencements de commémoration de l’esclavage souhaitaient que ces excuses soient présentées le 1er juillet, date marquant les 150 ans de la fin de l’esclavage lors d’une célébration annuelle appelée ” Keti Koti” (Brise les chaînes.) en surinamais. La première ministre de Sont Maarten, Silveria Jacobs, avait annoncé samedi aux médias néerlandais que l’île n’accepterait pas d’excuse néerlandaise si elles étaient présentées lundi.

La servitude a contribué à financer le siècle d’or néerlandais, période de prospérité grâce au commerce maritime aux XVIe et XVIIe siècles. Le pays a procédé à la traite d’environ 600 000 Africains, principalement vers l’Amérique du Sud et les Caraïbes.

À l’apogée de son empire colonial, les Provinces-Unies, connues aujourd’hui sous le nom des Pays-Bas, possédaient des colonies comme le Suriname, l’île caribéenne de Curaçao, l’Afrique du Sud et l’Indonésie où la compagnie néerlandaise des Indes orientales était basée au XVIIe siècle.

RÉDACTION : Kethia Saint Marc

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Restez informé(e) 7 jours sur 7, 24h sur 24, des événements marquants de l’actualité haitienne et internationale.