À Montréal, Claude Joseph célèbre sa victoire sur les racistes Dominicains, les oligarques corrompus et les traitres

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana  - Rédacteur
direksyon jeneral migrasyon an pwomèt l ap entansifye depòtasyon ayisyen yo pou fen ane a  (1)

“Claude Joseph n’est pas le bienvenu à Montréal, annonce la Solidarité Québec-Haïti”: c’est le titre d’un article de presse publié par le journal dominicain Acento.com.do, et daté du 11 décembre 2022.

L’ex chancelier haïtien Claude Joseph, qui a fait de l’assassinat de Jovenel Moïse et des mauvais traitements infligés aux migrants haïtiens en République Dominicaine son cheval de bataille, affronte depuis quelques temps des difficultés, mais qui n’ont apparemment pas la force de l’intimidé.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Alors qu’il allait faire, à travers son parti politique les Engagés pour le Développement – EDE, la promotion de sa jeune structure lors d’un rassemblement, l’ancien Premier ministre PHTK a été la cible de plusieurs injures.

En effet, à l’initiative de Solidarité Québec-Haïti, entre autres supporters, plusieurs dizaines de personnes avaient lancé des propos dénonçant l’implication du politicien dans l’assassinat de Jovenel Moïse le 7 juillet 2021, des journalistes Marie Antoinette Duclair dit “Netty” et Diego Charles – mais aussi pour son passé éclaboussant, particulièrement avec le meurtre du jeune étudiant Louvois Petit le 7 janvier 2004, alors GNBiste aux côté du putschiste André Apaid Jr. .

« Claude Joseph, criminel, assassin ! Canada complice ! », avaient lancé à répétition des protestataires alors que le coordonnateur du parti EDE, souriant, accédait à les lieux de sa prochaine prestation.

Les protagonistes voient EDE comme un outil de blanchissement de la personnalité de Claude Joseph sur la scène politique.

« La communauté [haïtienne] devrait être indignée comme je le suis », a dénoncé Frantz André, porte-parole de l’organisation Solidarité Québec-Haïti. Tandis que deux membres de la diaspora provenant d’organismes basés à Montréal, voient Claude Joseph et son successeur, Ariel Henry, comme les responsables des malheurs qui s’abattent sur Haïti depuis un certain temps.

Une scène qui a fait le bonheur de plusieurs médias dominicains, sachant la rude bataille qui existe entre le diplomate haïtien et le président dominicain Luis Abinader, surtout sur les conditions de vie et d’expulsions des Haïtiens en terre voisine.

L’homme d’Etat à quand même porté son message à la diaspora haïtienne au Canada, mais n’a pas toutefois eu l’occasion d’échanger avec des politiciens clés du pays.

Sur Twitter, Claude Joseph a pris le soin de célébrer son coup malgré les tentatives de boycottage à l’initiative de “Dominicains racistes”, a-t-il accusé.

“La grande foule. INCROYABLE !!! Les haïtiens au Canada ont défié les racistes dominicains qui ont planifié de boycotter la rencontre avec la diaspora haïtienne vivant au Canada. INCROYABLE !!! Merci, Montréal”, a-t-il tweeté.

Après le succès de son événement qui réunissait plusieurs centaines d’Haïtiens, l’ex PM a expulsé du jeu avec un “carton rouge” les racistes dominicains, les oligarques corrompus ainsi que les traîtres. 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Pooshy Rosana
Par Pooshy Rosana Rédacteur
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.