Accusé de corruption, Léon Charles s’explique 

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Photo : Haiti Info Pros
Écoutez cet article

Léon Charles, l’ex-directeur général de la Police Nationale d’Haïti (PNH), a brisé son silence après la publication du rapport de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) L’accusant de “faute de gestion” de la carte de débit accordée aux policiers et personnel civil de la PNH durant la période allant de décembre 2020 à février 2021. 

Dans une note de clarification le représentant d’Haïti à l’OEA explique que l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC)  a considéré seulement trois mois (Décembre 2020, janvier et février 2021) pour initier son enquête alors qu’elle devrait s’étendre à partir de la première année de la distribution des cartes de débit qui remonte à l’année 2008 ajoutant que  cela permettrait de voir s’il s’agit d’un problème administratif systémique de la PNH ou de manœuvres délibérées imputables au seul Directeur Général, Léon Charles. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

“Les conclusions de l’enquête de hâtives, tendancieuses et frappées de partialité”, dit-il, tout en soulignant que le rapport s’est donc concentré sur une période restreinte de trois mois alors que ces avantages sont attribués dans les mêmes conditions aux policiers depuis 168 mois, soit plus de 14 ans et sous l’administration de six directeurs généraux qui ont dirigé I ‘institution policière de 2008 à 2022. 

De ce fait, l’ancien directeur général de la PNH suggère de voir si les irrégularités alléguées n’existaient pas déjà avant la prise de fonction du DG Léon Charles.  

“Pourquoi donc Cet acharnement sur un seul Directeur général ? s’interroge le représentant d’Haïti à l’OEA, indiquant que la disparité relevée dans la comparaison des rapports de la Banque Nationale de Crédit (BNC) et des listes fournies par la PNH ne pourrait permettre de conclure que les fonds déposés sur les cartes des prétendus absentéistes aient été empochés par l’ex DG Léon Charles lui-même ou par tout autre Directeur général l’ayant précédé à cette fonction. 

Pour conclure, l’ex-DG de le PNH a affirmé que les déficiences de gestion de la PNH, pour autant qu’elles soient avérées, méritent d’être corrigées et les rapports de l’ULCC et de la Cour Supérieure des Comptes peuvent aider à corriger et assainir les finances de l’institution. “Notamment, il s’agit de rendre automatique la radiation des listes des bénéficiaires du personnel révoqués, suspendus, démissionnaires ou décédés. Toutefois, en dépit de ces dysfonctionnements, on ne pourra prouver que l’ex DG Léon Charles en ait bénéficié personnellement”

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.