Des Normaliens prônent une éducation libératrice et émancipatrice

Kethia Saint Marc
Kethia Saint Marc  - Rédactrice
des normaliens prônent une éducation libératrice et émancipatrice
L’ Association Nationale des Normaliens Indépendants d’Haïti ( A NNIH) a clôturé ce vendredi 16 décembre 2022 à Port-au-Prince, une semaine d’activités qu’elle avait lancée pour célébrer ses 8 ans d’anniversaire d’existence.  » Lekòl ka sove Ayiti, Ann sove lekòl », c’est autour de ce thème que déroulait la semaine allant du samedi 10 au vendredi 16 décembre 2022.
Le coordonnateur adjoint de cette structure syndicale, kemsly Théodat a profité de l’occasion pour encourager les autorités à instaurer une éducation libératrice et émancipatrice en faveur des fils et des filles d’Haïti.
La cérémonie de clôture s’était déroulée à l’hôtel le Plaza au Champ-de-Mars, en présence des membres de la dite Association, d’enseignants, d’étudiants ainsi que d’élèves de différents établissements de l’Ouest.
La célébration de la 8e année d’existence de l’Association National des Normaliens indépendants d’Haïti ( ANNIH) a coïncidé avec le centenaire du célèbre écrivain haïtien, Jacques Stéphane Alexis. En raison de cette coïncidence, un ensemble d’activités éducatives ont été organisées.
Pour cette journée de clôture, deux sujets ont été débattus : Enseignement et conscience de classes chez J. S Alexis : Hilarion dans les écoles publiques en Haïti et crise politique et gouvernance du système éducatif en Haïti. Les professeurs Georges G. Exantus et Auguste Mexa ont été les intervenants.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Kethia Saint Marc
Par Kethia Saint Marc Rédactrice
Follow:
Journaliste rédactrice, institutrice, maîtresse de cérémonie, diplômée en informatique ,passionnée de la présentation ainsi que l'animation.