Haïti-Actualités: Le MJSP attaque l’OPC et protège le Président

Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP), à travers une note de presse datée du 30 juin 2020, signée par Me Lucmane Delile, a fait savoir que certains organismes de défense des droits humains dont l’OPC étaient au courant de la liste des détenus libérée par grace présidentielle.

Port-au-Prince, le mercredi 01 juillet 2020.- “Le MJSP a appris, par voie de presse, que des criminels auraient été libérés dans le cadre de la grâce présidentielle accordée dans le souci de désengorger les prisons face à la progation de la Covid-19” écrit le Ministre, d’entrée de jeu dans sa note de presse.

Selon le garde-sceaux de la République, certaines organisations de défense des droits humains dont l’OPC et d’autres acteurs en ont profité pour insinuer que le Président de la République aurait abusé des prérogatives constitutionnelles et légales en liberant certains criminels.
“Face à ses insinuations, le MJSP rappelle à tous ceux et toutes celles que la question peut intéresser, que les condamnés séléctionnés pour bénéficier de la grâce l’ont été suivant les critères en concertation avec l’OPC, le BINUH, le JSPP entre autres” affirme le ministre de la justice.

“La Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) a été chargée d’identifier les détenues et condamnés dans le cadre du décongestionnement des prisons dans le strict respect des critères pré-établis.” informe le MJSP.

“Vu le nombre de détenus et la diversité des juridictions concernées par cette mesure, il se pourrait que des erreurs s’y soient glissées. Il n’est pas non plus à écarter que des acteurs de mauvaise foi ait trompé la vigilence des autorités. Cependant, cela ne saurait être exploité pour indexer directement le Président de la république, n’ayant joué aucun rôle ni dans l’établissement des critères ni dans la sélection des bénéficiares de la grâce” défend le Ministre de la Justice et de la Sécurité publique.

“En outre, le ministère promet de servir avec rigueur contre quiconque aurait exploité sa position pour profiter indûment de cette mesure et que la loi sera strictement respectée, dans toutes les démarches qui seront nécessaires pour faire face à la pandémie.”

Rodley Julien

Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :