L’ange de la mort, une statue d’ange réalisée avec 100 000 vrais couteaux 

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
L'ange de la mort, une statue d'ange réalisée avec 100 000 vrais couteaux
Écoutez cet article

Les crimes perpétrés dans un pays interpellent la conscience citoyenne d’une manière ou d’une autre. C’est pourquoi au Royaume-Uni, la problématique des crimes commis à l’arme blanche a poussé un sculpteur à réaliser une œuvre baptisée l’ange de la mort, avec 100 000 couteaux qui ont été utilisés pour commettre des crimes.

Secoué et inspiré par les crimes commis au Royaume-Uni et sur le continent européen en général, vu qu’il a faillit en être lui même victime, Alfie Bradley, un sculpteur basé au Royaume-Uni, a créé l’ange de la mort encore appelée L’ange de couteaux (Knife Angel), aidé par des organismes sociaux et les 43 services de police britannique, après que les autorités aient donné l’autorisation de collecter toutes ces lames confisquées par la police.

- Advertisement -
Ad imageAd image

J’ai été inspiré en voyant à la télévision la hausse du nombre de crimes commis avec des couteaux chaque jour au Royaume-Uni. Cela m’affecte aussi personnellement, car j’ai failli être poignardé en France, et un de mes meilleurs amis l’a été dans ma ville natale d’Oswestry“, a déclaré l’artiste ou journal métro news.

L’œuvre, haute de 8 mètres 20 et lourde de 5 tonnes, est réalisée avec 100 000 couteaux saisis par la police locale, qui ont été utilisés pour commettre des crimes. L’ange de la mort vise à sensibiliser la population sur les crimes commis chaque jour à l’arme blanche, et également rendre hommage aux victimes.

J’aimerais qu’elle sensibilise la population à la quantité de crimes commis au Royaume-Uni, ainsi qu’à toute la violence inutile présente dans la société, partout dans le monde. Beaucoup de ces couteaux ont été confisqués à des jeunes qui croyaient en avoir besoin pour se défendre“, a-t-il poursuivi.

Chaque couteau a été d’abord désinfecté, blanchi et émoussé, puis soudé au châssis d’acier. Alfie Bradley à fait savoir que réaliser cette sculpture a été très long parce que c’était un travail qu’il voulait concevoir seul, donc il ne s’est fait aidé de personne, pas même d’un collègue sculpteur.

L'ange de la mort, une statue d'ange réalisée avec 100 000 vrais couteaux

Je voulais absolument concevoir et créer l’œuvre seul. Je ne pouvais pas expliquer à quiconque comment trier les manches des couteaux selon leur ton de couleur ni comment souder tous les couteaux de différentes formes ou comment polir les lames afin de leur donner le reflet diamant que je voulais obtenir lorsque la sculpture serait illuminée“, explique t-il.

J’ai utilisé des machettes, des couteaux à viandes, des épées ou de simples couteaux de cuisine. Car oui, ce sont malheureusement bien souvent des couteaux de cuisine qui sont utilisés pour commettre des attaques.”

The Knife Angel est un monument national contre la violence et les agressions. Malheureusement, il ne se passe pas un jour sans que nous n’entendons une nouvelle histoire tragique d’attaque à l’arme blanche, en accueillant la sculpture, nous voulons montrer notre solidarité avec les victimes de ces crimes et interpeller tous ceux qui viennent nous visitera déclaré le doyen de la Cathédrale de Liverpool, Dr Sue Jones

Facebook Comments

Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Posté par Sam Sarah Devilus
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.