ÉDUCATION

Le Lycée national de La Saline va rouvrir ses portes

source image : twitter nesmy manigat

Fidèle à son engagement de relancer les activités scolaires dans les zones gangstérisées, le ministre de l’éducation nationale Nesmy Manigat a rencontré le mercredi 15 décembre, les responsables du lycée de La Saline. Les discussions ont porté sur les meilleures voies à emprunter afin de pouvoir relancer les activités scolaires dans cette zone.  

Depuis quelque temps à cause des actes de violence qui y sont perpétrés, le lycée de La Saline ainsi que d’autres implantés dans les zones où les gangs armés font la loi, ont dû se déloger et se relocaliser. Les élèves du lycée La Saline sont regroupés à l’école nationale république du Canada à Delmas 3 et au lycée Toussaint L’ouverture au centre-ville.  

Au cours de cette rencontre tenue à l’Inspection générale du MENFP à laquelle a participé le directeur du lycée, des enseignants, quelques notables de la zone, le directeur de cabinet du ministre le Dr Jacques Abraham et un autre membre actif, Job Maurice, le ministre Manigat a souligné l’importance de la reprise des cours dans cette zone, avec la collaboration et l’implication de tous les acteurs. Évoquant les difficultés actuelles à la réouverture des classes là-bas, le ministre croit toutefois qu’avec un fort engagement de la communauté, le lycée de La Saline pourra recommencer à fonctionner. 

Un ensemble d’actions nécessaires à entreprendre avant cette réouverture fixée pour janvier prochain ont été identifiés, le directeur du lycée Ralph Vladimir Rameau a plaidé sur l’urgence d’assainir les locaux, de remettre en état de fonctionnement le bloc sanitaire ainsi que l’infirmerie, renouveler et compléter le mobilier scolaire. Il a souligné également l’importance de donner un plat chaud aux élèves, ainsi qu’organiser des activités socio-culturelles et récréatives, essentielles à l’épanouissement émotionnel des élèves. 

Advertisements

Le Ministre Nesmy Manigat a fait savoir qu’une fois tous les besoins identifiés, tout sera mis en œuvre afin de faciliter la reprise des cours dans de meilleures conditions pédagogiques, sanitaires, écologiques et sécuritaires dans ce lycée. 

La réouverture de ce lycée fera germer l’espoir que l’éducation puisse reprendre dans ces quartiers réputés de non-droit depuis un certain temps. 

 

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.