Près d’une personne sur deux en Haïti fait face à une insécurité alimentaire aiguë, selon la BID

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice  - Rédacteur
près d'une personne sur deux en haïti fait face à une insécurité alimentaire aiguë, selon la bid

La proportion de personnes en Haïti qui font face à une insécurité alimentaire aiguë a considérablement augmenté, passant de 1 personne sur 3 en 2018 à près de 1 sur 2 en 2022, comme l’a révélé mardi une étude du « Sécurité alimentaire en Amérique centrale, Panama, République Dominicaine, Mexique et Haïti », publiée par la Banque interaméricaine de développement (BID).

Le rapport souligne que ces dernières années, la disponibilité de nourriture a diminué en Haïti en raison de divers facteurs au niveau national et international.

- Advertisement -
Ad imageAd image

L’entité mentionne également parmi les facteurs qui affectent la sécurité alimentaire en Haïti la détérioration de la sécurité, l’accès difficile à l’essence et l’accès terrestre à la capitale, les catastrophes liées aux phénomènes naturels extrêmes et les effets globaux de la pandémie et de la guerre en Ukraine.

La misère et la pauvreté

En ce sens, le rapport fait référence au fait que le taux de pauvreté en Haïti dépasse les 58 % et que le pouvoir d’achat des ménages a été diminué ces dernières années par une inflation élevée, qui est restée à deux chiffres depuis 2015.

« Au deuxième semestre 2022, 15 des 32 zones du pays ont été classées par la Classification Intégrée de la Phase de Sécurité Alimentaire (CPI) comme en urgence et le reste a été classée en crise », a souligné le rapport.

Crises et catastrophes naturelles

Selon le rapport de la BID, les catastrophes causées par des phénomènes naturels extrêmes qui affectent Haïti de manière récurrente, tels que les sécheresses, les inondations, les tempêtes et les tremblements de terre, ont entravé la capacité de production et les rendements des cultures.

Le rapport soutient que les tensions géopolitiques résultant de la guerre en Ukraine « ont encore entravé l’approvisionnement alimentaire mondial, augmentant encore les prix et réduisant l’offre, ce qui a des effets dévastateurs sur les pays importateurs de nourriture comme Haïti ».

L’étude indique que les prix internationaux des denrées alimentaires ont également augmenté de façon spectaculaire en raison des perturbations des chaînes d’approvisionnement pendant la pandémie et des effets de la guerre en Ukraine.

L’Aide de la communauté internationale

En octobre dernier, le Premier ministre Ariel Henry, a demandé à la communauté internationale de l’aider à combattre la crise humanitaire dans le pays.

« Je demande à toute la communauté internationale, à tous les pays amis d’Haïti, de nous rejoindre et de nous aider à combattre cette crise humanitaire. Je demande d’aide, soutien et aide. Nous avons besoin de vous pour nous apporter tout le soutien dont nous avons besoin, pour éviter que des tas et des tas de gens meurent si nous ne faisons rien », a-t-il déclaré dans un discours qu’il a adressé au peuple haïtien.

Suite à cela, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à une discussion urgente de la demande du gouvernement haïtien pour le déploiement d’une force internationale dans le pays et a proposé au Conseil de sécurité des formules possibles pour fournir un soutien sécuritaire à Haïti.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.