République Dominicaine: Ito Bisonó exhorte les Haïtiens illégaux à retourner dans leur pays

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
république dominicaine ito bisonó exhorte les haïtiens illégaux à retourner dans leur pays
Écoutez cet article

Le Ministre de l’Industrie et du Commerce dominicain Victor -Ito- Bisonó, a exhorté les haïtiens sans papiers qui se trouvent en République Dominicaine à retourner dans leur pays ou dans un autre où ils sont reçus, puisque le Gouvernement dominicain ne permettra pas que les lois dominicaines soient violées.

« Quiconque vient en République Dominicaine doit respecter la Constitution, les lois, les statuts, la religion, nos coutumes… S’ils ne peuvent pas rester comme ça, qu’ils partent », a déclaré Bisonó aux membres de la presse ce dimanche 13 Novembre 2022, lors de la fermeture du deuxième congrès de la Fédération Nationale des Commerçants et Entrepreneurs de la République Dominicaine (Fenacerd).

- Advertisement -
Ad imageAd image

Tout en évoquant les récentes déportations de ces haïtiens, il a expliqué que partout dans le monde, là où l’on parle de liberté et de démocratie, l’essentiel est que le droit de propriété soit respecté et pour cela il existe des mécanismes qui réglementent cet aspect comme la Magna Carta ( La Magna Carta, ou « Grande Charte », représente sans doute l’influence la plus ancienne et la plus importante dans l’élaboration historique des lois en usage aujourd’hui dans le monde anglophone.)

« Les Haïtiens qui ne peuvent pas être dans le pays de manière régulière – correctement documentés – doivent partir et ceux qui ne peuvent pas se rendre en Haïti doivent se rendre dans un autre pays où ils peuvent être accueillis ou encore où ils sont réclamés », a martelé le Ministre de l’Industrie et du Commerce dominicain précisant que le gouvernement facilitera le transfert de ceux qui restent en situation irrégulière dans le pays voisin. « Le moins qu’un État responsable puisse faire est de prendre des mesures pour protéger les citoyens qui ont des droits de propriété », a déclaré le responsable.

Comme rappel, il y a 4 jours, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a demandé aux pays de la région, dont la République dominicaine, d’arrêter la déportation des Haïtiens, une demande qualifiée d' »inacceptable et irresponsable » par le président Luis Abinader, qui a indiqué qu’il augmentera les déportations.

La République Dominicaine a expulsé 60 204 Haïtiens au cours de la période août-octobre de cette année 2022, par le biais d’opérations au niveau national et de détection dans la zone frontalière, selon les informations rapportées ces derniers jours par le porte-parole de la présidence de la République Voisine, Homero Figueroa.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.