Une ancienne employée de Jeff Bezos porte plainte contre lui pour maltraitance

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus  - Rédactrice
une ancienne employée de jeff bezos porte plainte contre lui pour maltraitance

Une plainte contre le milliardaire Jeff Bezos a été déposée par une ancienne employée pour maltraitance, comportements racistes à l’égard d’elle-même et de plusieurs autres salariés, et des conditions de travail qui mettent en péril leur sécurité.

Plusieurs enquêtes avaient auparavant faits état des conditions de travail déplorables et dangereuses des employés d’Amazon, aux États-Unis, et en France, mais il s’avère que Jeff Bezos maltraiterait aussi ses employés de maison, selon une plainte déposée aux États-Unis par Mercedes Wedaa, une ancienne femme de ménage du milliardaire.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Dans une action en justice intentée devant la Cour supérieure du comté de King à Seattle cette semaine, Mercedes Wedaa, une femme de ménage de longue date pour les riches résidents de la région de Seattle, affirme qu’elle a été victime de discrimination et qu’elle a subi des représailles lorsqu’elle et d’autres employés se sont plaints du manque de pauses ou d’un espace où le personnel pouvait manger.

La plainte détaille l’absence de sanitaires accessibles, forçant les femmes de ménage à user d’un subterfuge pour simplement faire une pause et se rendre aux toilettes. Pendant 18 mois, pour utiliser les sanitaires, la plaignante et les autres employées de ménage ont été obligées de passer par la fenêtre de la buanderie pour sortir, et ensuite de courir sur le sentier qui longe le local technique, de le traverser et de descendre jusqu’aux toilettes, chaque fois que la famille Bezos était à la maison, car ils ne devaient pas se faire voir. Les toilettes étaient utilisées par les hommes et les femmes.

Cela n’aurait pas été sans conséquences pour leur santé puisque, toujours selon la plainte, les employées auraient régulièrement développé des infections urinaires. Cette situation ne serait pas différente des employés travaillant dans les entrepôts d’Amazon, contraints d’uriner à leur poste dans des bouteilles, car privés de pause ne serait-ce que pour cinq minutes.

Les poursuites engagées par Mercedes Wedaa évoquent aussi des discriminations racistes à l’égard du personnel d’origine hispanique. De plus, une des personnes en charge de l’intendance aurait été agressive et abusive à l’égard de Mercedes Wedaa, qui aurait été moquée et ridiculisée.

Madame Wedaa a été engagée en 2019 en tant que coordinatrice domestique dans l’une des propriétés du milliardaire. Elle affirme avoir reçu la consigne de travailler pour une famille sans se faire remarquer. La plainte parle également de journées de 10 à 14 heures de travail.

Les accusations de Mercedes Weeda sont contestées par les avocats de Jeff Bezos. Harry Korrell, un avocat de l’homme d’affaire, a qualifié les réclamations d’absurdes, affirmant que Wedaa avait intenté une action en justice contre Bezos et deux sociétés qui gèrent ses biens personnels et ses investissements, Zefram LLC et Northwestern LLC, seulement après que leur demande de paiement de 9 millions de dollars ait été rejetée…

“Mme Wedaa gagnait plus de six chiffres par an et était la femme de ménage en chef a déclaré Korrell dans un communiqué envoyé par courrier électronique. Il était responsable de ses propres heures de repos et de nourriture, et il y avait plusieurs toilettes et salles de repos à sa disposition et au reste du personnel. on peut prouver que Mme Wedaa a été licenciée pour des raisons de performance, » affirme maître Korell.

Aucune information n’est donnée quant à la tenue d’une audience.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Par Sam Sarah Devilus Rédactrice
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.