Une journée de tension prévue à Port-au-Prince ce lundi 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : Juno7
Écoutez cet article

Plusieurs secteurs de la vie nationale ont annoncé de la couleur dans les rues de Port-au-Prince, ce lundi 22 août 2022, pour protester contre la passivité du gouvernement actuel – à sa tête, le Premier ministre de facto Ariel Henry. 

L’insécurité – particulièrement avec le kidnapping et les cas d’assassinat – augmente avec la prestation sans frein des groupes de gangs de la place qui terrorisent la population haïtienne quotidiennement. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

“LEVE KANPE, LEVE KANPE, NOU BOUKE ! pou yon lot endepandans Lendi 22 dawout : Mach wouj pou rive nan soulèvman popilè Leve kanpe kont ensekirite, kont kidnapin, kont lavichè, kont meriken… grangou, kont rate gaz atifisyèl, kont enjerans kògwoup, Rasanbleman chandmas douvan anbasad Lafrans 9è 30 nan maten Nou tout konsène ann Leve kanpe anvan li twò ta.”, peut-on lire sur un prospectus qui circule sur les réseaux sociaux depuis la semaine écoulée. 

Ce matin vers 5h, des résidus de pneus enflammés de la mobilisation d’hier dimanche étaient constatés à Delmas. Aussi jusqu’à l’heure actuelle, des patrouilles de police assurent la garde dans plusieurs quartiers de Port-au-Prince. 

Un calme apparent domine le département de l’Ouest, même si à Cabaret la situation demeure différente, mais aucune paix n’est garantie. Le peuple est fatigué de la mauvaise gestion du pouvoir du régime PHTK version 3 : Ariel Henry a vendu sa langue pour des tweets inutiles. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.