“400 mawozo”, un gang qui se nourrit essentiellement de policiers 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
“400 mawozo”, un gang qui se nourrit essentiellement de policiers
Écoutez cet article

La bande à «Lanmò San Jou» est passée de présentation pour ses exactions dans la société haïtienne. Le gang “400 mawozo”, en plus de s’être spécialisé dans le kidnapping, le détournement de véhicules, s’adonne à une nouvelle pratique : l’exécution de tout policier qui oserait s’aventurer dans leur tanière, à Croix-des-Bouquets. 

En effet, plusieurs policiers ont connu une fin tragique dans cette commune occupée par le chef de gang Wilson Joseph, qui s’est auto-proclamé “Baron de la Plaine”, et le dernier en date, l’inspecteur Réginald Laleau. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Le policier assistait, le dimanche 24 juillet 2022, un service religieux à l’intérieur d’une église située à Meyer, une localité de Croix-des-Bouquets, quand des hommes armés à bord d’un véhicule de marque Toyota Land Cruiser ont fait irruption dans l’assemblée pour mettre fin aux jours de l’inspecteur de police, puis sont partis avec son cadavre. 

Dans la même journée, une vidéo amateur allait être diffusée par “Lanmò San Jou” sur les réseaux, montrant le cadavre de Réginald Laleau allongé au sol, dans la poussière. 

Le chef de gang célébrait sa nouvelle victoire sur la Police Nationale d’Haïti (PNH), et qualifiait son acte de « coup pour coup », avant de décapiter le corps sans vie du policier, pour ensuite lui tirer dessus à plusieurs reprises. 

Il faut rappeler que les « mawozo » ne sont pas à leur premier coup contre l’institution policière. En juin dernier, Jude Cemelus, un agent de l’UDMO avait été tué par des caïds de ladite commune lors d’une patrouille policière.  

Le 15 juin 2022 l’Inspecteur Divisionnaire Robert Menard allait connaître le même sort au carrefour Marasa, toujours à Croix-des-Bouquets.  

Aussi, trois personnes sur cinq étaient sorties blessées suite à une attaque de bandits à Croix-des-Bouquets, parmi les victimes figuraient un agent de la Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiant (BLTS) – Frantz Saint-Paul. 

Jean Robert Brutus, un policier de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) était sorti grièvement blessé par balles suite à une attaque perpétrée par des bandits lourdement armés à Croix-des-Bouquets, le lundi 05 juillet 2022.  

La commune de la Croix-des-Bouquets, à présent zone de non-droit, ne cesse d’élargir sa réputation en matière d’insécurité à tel point que ce sont les bandits qui y assurent la circulation routière à présent. Une tâche qui est censée être exécutée par des agents de la circulation de la Police Nationale d’Haïti (PNH), malheureusement ceux-ci sont considérés comme la nourriture préférée des gangs à Croix-des-Bouquets, et plus particulièrement par “Lanmò San Jou”, qui ne jure que par la vengeance de ses soldats tués par la PNH lors d’interventions policières dans son fief, Croix-des-Bouquets. 

 

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.