ÉDUCATION

70% des écoles sont toujours détruites ou endommagées à cause du séisme selon UNICEF

L'UNICEF plaide pour la reconstruction des écoles détruites par le séisme dans le Grand Sud 

Avec 70% des écoles du sud-ouest d’Haïti encore endommagées ou détruites, quelque 300 000 enfants commencent progressivement à retourner à l’école dans 3 des départements les plus touchés. 

C’est ce qu’a annoncé l’Unicef, selon qui, si les salles de classe restent fermées, plus de 230.000 enfants risquent d’abandonner l’école dans les départements du Grand Sud en Haïti. 

« Je suis choqué de voir autant d’écoles détruites ou endommagées par le tremblement de terre », a déclaré Bruno Maes, représentant de l’UNICEF en Haïti. « L’étendue des dégâts causés aux bâtiments scolaires est pire que ce que nous pensions initialement. La réparation ou la reconstruction de ces écoles demandera du temps et des ressources. Avec ou sans écoles, l’apprentissage et l’enseignement doivent continuer. Plus les enfants attendent, plus il sera difficile de les ramener à l’école ». 

Le séisme a retardé la réouverture des écoles d’un mois déjà. 

À la suite du tremblement de terre, de nombreuses familles ont perdu leur salaire et ont du mal à couvrir les frais d’éducation de leurs enfants. Chaque jour en dehors de la classe poussera encore plus d’enfants à la violence, aux abus, à l’exploitation, à la migration forcée et même au recrutement de gangs. 

En collaboration avec le ministère de l’Éducation Nationale, l’Unicef explore différentes stratégies pour répondre au petit nombre de salles de classe actuellement disponibles pour l’enseignement. Par exemple, les écoles encore en activité accueilleront les élèves des écoles détruites et utiliseront le mode double vacation. 

Advertisements

Dans certaines écoles détruites, la phase initiale des travaux de reconstruction devrait s’accélérer dans les semaines à venir si les ressources sont disponibles. Environ 150 nouvelles écoles seront reconstruites et 900 espaces d’apprentissage temporaires seront mis en place. 

 

Il y une semaine, l’Unicef a commencé à distribuer du matériel scolaire dans les zones touchées par le séisme. Avec le retour progressif à l’école au cours des prochains jours et semaines, au total, environ 100 000 enfants recevront leur propre kit scolaire. En outre, en collaboration avec le gouvernement haïtien, l’agence des Nations Unies aidera à fournir un soutien en santé mentale et psychosociale aux élèves et aux enseignants et des incitations pour les enseignants. 

“Malgré les tensions actuelles en Haïti, retourner en classe dans les zones touchées par le tremblement de terre signifie plus que simplement retourner à l’école”, a déclaré Bruno Maes. “L’école est le lieu où les enfants retrouvent leurs amis, surmontent un traumatisme et retournent à normal par le jeu. Ce premier jour d’école dans le sud-ouest d’Haïti est le début d’un nouveau chapitre dans la vie des enfants touchés par le séisme, un signe d’espoir et de joie pour eux et leurs parents ». 

En réponse au séisme, l’UNICEF a besoin de 25,5 millions de dollars pour construire de nouvelles écoles, réparer celles endommagées et répondre aux besoins éducatifs immédiats des enfants touchés. Jusqu’à présent, moins de 20 % des fonds demandés ont été reçus rapporte l’organisation.

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia