JUDICIAIRE

Affaire Jovenel Moïse : Disparition subite du Réquisitoire supplétif 

Écoutez cet article

 

Le responsable de l’Office de la Protection du Citoyen, Renand Hédouville vient de faire une révélation cruciale autour de l’affaire de l’assassinat du Président Jovenel Moïse, le Réquisitoire supplétif a disparu sans laisser de traces. 

 Le dossier Réquisitoire supplétif n’a pas été acheminé auprès du juge Gary Orélien chargé d’instruire l’affaire sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse survenu la nuit du 6 au 7 juillet 2021. Tandis l’ancien commissaire du gouvernement Me Bedford Claude avait formellement soumis le dossier au décanat du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince. 

 Ledit dossier faisait mention de l’inculpation du Premier ministre, Ariel Henry dans l’affaire. À la suite de sa convocation, Ariel sans gêne et sans perdre de temps a limogé le commissaire du gouvernement ainsi que le ministre de la Justice Me Rockfeller Vincent. 

Advertisements

 Une question mystère sur cette affaire devient pertinente : « Le nouveau commissaire du gouvernement, Louis Juste, aurait-il assez de culot pour effectuer les suivis nécessaires contre son actuel patron malgré les soupçons et les suspicions sur l’implication du Premier ministre dans l’assassinat du Président ? » 

À noter que l’enquête a révélé que la nuit de l’assassinat du président, le Premier ministre Ariel Henry s’est entretenu deux fois au téléphone avec Félix Badio un des auteurs présumés de l’assassinat du président, fait confirmer par la compagnie Digicel. 

À noter que l’affaire est toujours dans l’impasse depuis plus de 90 jours et que certaines personnalités politiques, jugeaient plus sûr que le dossier soit saisi par un tribunal international. 

Annelie Noel
Originaire de Port-au-Prince. Diplômée en communication et en hôtellerie. Elle est une journaliste motivée, attentive, dynamique et rigoureuse. Elle s'accroche beaucoup à son métier de journaliste.

    Tu pourrais aussi aimer

    Plus dans:JUDICIAIRE