MUSIQUENETALKOLE

Analyse du titre « Nou tout bèl » de Zenglen, le son qui annonce la sortie de l’album du groupe

Au moment où tous les esprits restent attentifs à la sortie des opus des grands ténors de la musique haytienne du genre compas directs, la formation Zenglen donne un avant goût de la sortie de son prochain album á travers un démo dénommé “ Nou tout bèl”. Une chanson qui, d’ors et déjà, rend les mélomanes et les fans avisés, encore plus impatients á ce qui pourrait étancher leurs soifs.

Dans ce context nous allons procéder á une critique  analytique constructive, en vue d’aborder le texte musical avec des regards croisés et des approches multidisciplinaires.

Forme:

Titre: Nou tout bèl.

Le texte est écrit en 3 différentes langues.( créole, anglais et français). Jean Brutus Derissaint en est l’auteur.

Le texte contient 3 chorus, un chorus intro, un chorus principal et un autre qui boucle la fin de la musique. Ensuite, 3 couplets, mais le 3ème  couplet est considéré comme un lead.

A première vue, le texte a une portée poétique.

-Le premier chorus est un quatrain( 4 vers) avec des rimes croisées et pauvres.

Know- bèl, know-bèl

-Le second chorus est aussi un quatrain avec des rimes plates ou suivies et un mélanges de rimes pauvres, suffisantes et riches.

La première strophe est un dizain( 10 vers) et les vers sont rimés.

“Mwen te gen yon ti zanmi lek l

Koulè kafe yon bèl krey l”

Les vers sont disposés en rimes plates avec aussi un mélange de rimes pauvres, suffisantes et riches.

La seconde strophe est un huitain(8 vers) et les vers sont aussi rimés et les rimes sont plates avec aussi un mélange de rimes pauvre, suffisantes et riches.

“Gen sak chwazi natirèl

Tout sak nan k  yo fèt avèl.”

La 3ème strophe ou lead est un sizain( 6 vers). Les vers sont rimés et les rimes sont d’ordre plat et embrassé

Makiyaj

Visages( plate)

Bèl(embrassées)

Wo

Foto

Bèl

1ère strophe: irrégularité totale au niveau du nombre de mètres dans chaque vers.

Mélanges de vers de 13, de 9, de 8 mètres, de 7 mètres, de 6 mètres.

La 2ème strophe garde aussi le même cadre figure.

Des vers de 15 pieds, 12, 9, 8 pieds. Ainsi que la 3ème strophe.

Figure de rhétorique:

Pléonasme:

Chorus d’intro: “De nature nou bèl fake ou naturel tout bél” Métaphore:

-mwen te gen yon ti zanmi lekol Koulè kafe yon bèl kreyol.

la nature a 4 saisons A chacun sa fason Métonymie:

Advertisements

Nou: Qui remplace ceux et celles qui pratiquent la chirurgie esthétique ou plastique.

Bagay: les parties du corps.

Répétition: le lead ou le 3ème chorus.

Les slogans et les punch lines qui ne sont pas des figures de styles à proprement parler mais, sont d’une importance capitale pour la comprehension du text et de la musique.

Les irrégularités au niveau du nombre de mètres dans les vers sont toutefois considérées comme des handicapes à la morphologie du texte.

Fond:

Titre. (Nou tout bèl).

Tenant compte, d’une part, de la première strophe:

“mwen te genw ti zanmi  lekol          koulè kafé yon bel Kreyol          Lot jou mwen rankontrel chanjé”          Tout sa ki sou kol”.

et la nature des mots au sens lourds dans le texte tels que: bèl, natirèl, koulè kafe,bèl krey , chanje sa ki sou k l, santil bien, santil fyè, fo zong, fo dada, fo cheve, tro gro, tro piti, fake etc… Nous pouvons en déduire que le texte est de type narratif, mais avec un caractère descriptif des faits.

D’autre part, des mots tels que: makiyaj, fanm ki mens et ki wo, roman foto, l’idée générale du texte n’est autre que la beauté extérieur. Nous pouvons aussi en déduire que le titre du texte correspond parfaitement avec le sujet traité, oú l’auteur idéalise la chirurgie esthétique. Sans pour autant parler des conséquences néfastes d’une telle pratique.

Il y’a donc, du point de vue psychologique un manque d’attention au problème d’acceptation de soi, problème d’identité, vouloir être l’autre. Une crise d’identité.

Rejet de soi et un transfert vers soi même de la manière dont  la société définit la beauté sans jamais la questionner, ni se questionner.

Du point de vue Sociologique, sans peut être le vouloir, l’auteur canalise les mélomanes  vers une acceptation des clichés sociaux. Un encouragement aux effets de mode. Le roman photo est le miroir parfait de toute belle femme ou bel homme tout en sachant que  la beauté est un compliment et non un blâme. Du point de vue anthropologique, cette beauté chantée et appréciée par l’auteur du text montre la dimension avec laquelle nous impregnons l’acculturation, la culture occidentale pour se faire accepter.

Du point de vue de la santé ç’est bien malheureux que l’on n’a pas vu même dans une phrase ou l’auteur parle du coté négatif de la pratique de la chirurgie esthétique.

Orchestration:

L’orchestration est l’oeuvre de Noël Richard aka Metfaho et interprétée par Enimix en “Fa majeur” et de tonalitéé 87. La mise en musique du texte( sequence) est aussi assurée par Zizi one and JBpaske mizik en Haiti.

“Mixed” par Cedric Louis et “Mastered” par Alan Lewis Hit-Mastering. La musique est entrainante et dansante ce qui explique la maturité et le savoirfaire des musiciens en ce qui concerne le type de mélodie inspiré pour attiser le goût parfait de ses fans. Contrairement aux critiques qui pleuvent sur le chanteur principal, la musique est de bonne facture et le chanteur exécute tres bien sa partie sans la remarque des notes jouaillée. Pourquoi pas, vu c’est encore une chanson-studio. Le rythme, l’harmonie et la mélodie se fondent en un tout parfait pour montrer le professionnalisme des musiciens. (Voir la figure ci-dessous).

Cependant, d’une vue d’ensemble, les mots ne font pas la chanson.

Conclusion:

En definitive, les questions á se poser sont les suivantes: quel est le contexte dans lequel la chanson NOU tou bèl a pu bien sortir?

1-Pour annoncer la sortie d’un nouvel opus? Pas du tout, vue l’immense profondeur de la source d’inspiration et les hits par vagues successives de ce groupe, ça susciterait un embarras du choix, ou just une bale perdue, puisqu’on ne peut pas annoncer la venue d’un général avec une flute. Des coups de cannons feront plutôt l’affaire.

2-Pour parler d’un phénomène societal existant? Du tout pas, vue la légèreté avec laquelle ce phénomène, la chirurgie plastique, est traitée dans le texte. On n’y croit presque pas.

Le texte tient compte de l’accessoire au lieu des faits fondamentaux d’un phénomène assez important. Il n’y a pas de substances, pas de contenus qui pourraient accoucher un message au bien être des pratiquants. Cependant, l’auteur du texte passe son propre message qui se trouve au niveau du chorus principal:

“ Chak moun ka chwazi

sa ki fèl plezi

Depil pa koze annwi”

Du point de vue académique, les démarches aboutissant a la logique d’un text narratif( thèse, antithèse, synthèse) sont presque inexistantes dans le texte, voire, respectées.

On ne saurait terminer l’analyse du texte, malgré ses énormes faiblesses, sans dire compliment au groupe Zenglen. Vue le contexte difficile dans lequel la musique Hitienne et les musiciens évoluent. Cependant, on attend à un effort et une attention plus soutenue des textes musicaux de tous les groupes, du point de vue de la forme et du fond.

Emmanuel Petit: Analyste critique.
Jean-Carry Joseph: Crédit partition.

 

Facebook Comments

Netalkole Media
Restez informé(e) 7 jours sur 7, 24h sur 24, des événements marquants de l’actualité haitienne et internationale.