PORTRAIT

Dardeley Guildwige, un jeune artiste haïtien très prometteur 

“Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années”. Voilà la citation qu’incarne Dardeley Guildwige, ce jeune rappeur, chanteur et musicien âgé de 14 ans qui évolue sous l’égide du groupe SOS Mizik. A travers sa musique, il veut inviter le monde à prendre conscience de la situation alarmante des choses… 

Né le 22 août 2007, Dardeley est un jeune artiste haïtien bourré de talents qui défie son âge. Avec son groupe SOS Mizik, il a déjà réalisé de nombreux tracks, parmi eux Le Nord et Non m ap site (deux des plus connus), et pas moins de 3 meringues carnavalesques. Sa dernière vidéo, Bagay yo anpil – réalisée en collaboration avec Don Kato, le chanteur vedette du groupe King Posse – est un cri d’alerte sur la situation des enfants (particulièrement) en Haïti. En tant que portevoix des opprimés et lanceur d’alerte, il rêve d’apporter des messages au monde entier. 

Connu surtout pour sa précocité dans le milieu du rap haïtien, Dardeley n’a cessé de marquer les esprits au cours de ses nombreuses compositions. Dès 8 ans, il s’était lancé dans la cour des grands, avec Piwo Ayiti ; un track où il a fait l’éloge d’Haïti et a invité ses compatriotes à tout mettre en œuvre pour faire valoir le pays – avec le support inconditionnel de ses parents. Aujourd’hui, il compte beaucoup tracks et est, sans doute, le jeune rappeur le plus prolifique en Haïti. Toutefois, il ne se contente pas à faire du rap ; il vogue entre le rap et le reggae. 

Advertisements

En effet, grand amoureux de Tiken Jah Fakolly qui a bercé son enfance, Dardeley a décidé d’embrasser aussi le reggae en vue de marcher dans les pas de son modèle. Si, dans la musique haïtienne, il avoue avoir développé une affection particulièrement pour des artistes comme Don Kato, BIC ou encore Wyclef Jean, Dardeley veut devenir comme Tiken et informe vouloir aider cette icône de la musique africaine en divulguant les mêmes messages que ce dernier. 

Aussi bien qu’en musique, Dardeley est un élève appliqué à l’école. Pour cela, l’enfant, qui est en 9ème année au Collège Canado Haïtien, bénéficie d’une aide rigoureuse de son père. Ce dernier croit que son fils ne doit pas mélanger l’école et la musique : « un temps pour l’école ; un temps pour la musique », nous a indiqué son père. Par ailleurs, Dardeley est aussi en 3ème année à l’école de musique Sainte Trinité où il suit des cours de piano.  

Dardeley Guildwige Dorcima, de son nom complet, vit en famille avec ses parents et ses 3 frères. Malgré son jeune âge, il est en train de bâtir une carrière très prometteuse avec des sujets sociaux comme pilier dans ces chansons. Son plus rêve s’étend sur le monde : « A l’instar de Tiken Jah Fakolly et Alpha Blondy, je voudrais que les messages que j’apporte dans mes chansons soient divulgués partout à travers le monde. J’aimerais être reconnu comme étant un jeune talent haïtien », nous a-t-il confié. 

Actuellement, Dardeley est en studio avec BIC, un artiste qu’il adore et avec qui il rêve de travailler depuis tout petit. Bien qu’il n’a pas voulu donner trop de détails sur cette composition pour l’instant, compte tenu de ce à quoi BIC nous habitue et l’immense talent qui réside en ce jeune prodige, on peut s’attendre à ce qu’elle soit majestueuse.  

Facebook Comments

Peterson Dorsainvil
Peterson Dorsainvil est journaliste, écrivain, slameur et amoureux fou des lettres. En quête de moi-même, je fais de ma plume ma boussoule dans ce monde désorienté.