Assassinat de Jovenel Moïse : Martine Moïse demande justice

Ravensley Boisrond
Ravensley Boisrond
Écoutez cet article

La veuve de l’ancien président haïtien, Jovenel Moïse, a déclaré, mercredi, à l’issue d’une audience sur l’assassinat de son défunt mari, qu’il ne se reposera pas tant que ses assassins ne seraient pas traduits en justice.

Martine Moïse a été auditionnée, mardi, par le juge en charge de l’enquête sur le meurtre de Jovenel  Moïse en juillet et a déclaré avoir répondu aux questions pendant plusieurs heures. Dans une déclaration au tribunal, elle a exhorté toute personne ayant des informations sur cette affaire à se manifester.

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Tout le monde prétend que dans mon pays, nous n’obtiendrons pas justice. Même si les gens me disent ça, c’est là que je vais commencer à chercher justice », a déclaré Martine Moïse. Avant d’informer : “Nous demandons justice. Je ne m’arrêterai pas tant que justice ne sera pas rendue.”

 Plus de 40 personnes ont été arrêtées, en lien avec le meurtre, ont indiqué les autorités haïtiennes. Mais, on ne sait toujours pas qui a planifié l’opération ni comment un groupe composé principalement de mercenaires colombiens a pu accéder à la chambre du président Jovenel Moïse.

Pendant l’audition, une foule s’est rassemblée devant le palais de justice pour soutenir Martine Moïse, scandant des slogans contre le premier ministre par intérim, Ariel Henry. Plus tard, une bagarre a éclaté entre les partisans et les détracteurs de la veuve, qui a récemment effectué une courte tournée dans sa ville natale, après une absence prolongée à la suite des funérailles de son mari.

Facebook Comments

Partagez cet article
Ravensley Boisrond
Posté par Ravensley Boisrond
Follow:
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia