Assassinat du président Jovenel Moise : Joverlein Moise réagit à l’arrestation de Gérald Nicolas, l’un des présumés conspirateurs

Witson Beaujour
Witson Beaujour  - Rédacteur
assassinat du président jovenel moise  joverlein moise réagit à l'arrestation de gérald nicolas, l'un des présumés conspirateurs

Par le biais d’un communiqué de presse publié par le Comité d’avocats de Joverlein MOISE, il a enfin réagi à l’arrestation par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Lévis, au Canada, le 16 novembre 2022. Déplorant l’implication présumée de M. Gérald Nicolas dans le mouvement révolutionnaire armé visant à renverser le Président Jovenel MOISE.

Il saisit cette occasion pour dénoncer une nouvelle fois l’inaction qui a empêché l’enquête sur cet assassinat, que ce soit par les autorités politiques et judiciaires haïtiennes ou par la communauté internationale.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Le 18 février 2022, le Conseil de l’Ordre a adressé une requête à Bernard SAINT-VIL, Président du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, lui demandant de désigner un nouveau juge d’instruction pour poursuivre l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel MOISE. Suite à cette demande, le 30 mai 2022, le Président a nommé le magistrat Walter WESSER-VOLTAIRE en remplacement du juge Garry ORELIEN.

« Plus de 5 mois après cette dernière désignation, le nouveau juge instructeur, à notre connaissance, n’a posé aucun acte significatif d’instruction en vue de l’aboutissement de l’enquête, alors qu’un suspect, Gérald Nicolas est arrêté au Canada, et qu’au moins trois suspects, soit John Joel JOSEPH , Mario Palacios Palacios et Rodolphe JAAR ont été transférés aux Etats-Unis d’Amérique et font face présentement aux chefs d’accusation retenues par les autorités de ce pays et que plusieurs suspects colombiens sont touiours détenus à la prison centrale de Port-au-Prince. Un autre suspect, Joseph Felix Badio, ne se gêne pas quant à lui, et avec assurance, pour donner une déclaration publique dans laquelle il se dit prêt à affronter la justice haïtienne. » figure la note.

Le 14 janvier 2022, le Congrès américain a ordonné au Département d’État de fournir un rapport complet sur les circonstances de l’assassinat du président Jovenel Moise. Le 26 octobre 2022. « Le département d’État a répondu à cette demande du Congrès par un rapport de trois pages qui ne fournissait aucune nouvelle information sur les circonstances de l’assassinat du président Moise, ni aucun élément nouveau susceptible de faire avancer le dossier. Au contraire, le Département d’Etat en a profité pour réitérer le soutien des autorités américaines à l’enquête des autorités haïtiennes, qui est toujours au point mort, » à indiqué la note.

Le conseil d’avocat de Joverlein est très préoccupé par le comportement des autorités américaines et canadiennes dans le traitement de cette affaire et souhaite recevoir plus d’explications de la part de ces autorités concernant leur implication dans l’enquête sur l’assassinat du Président MOISE.

Le Conseil souhaite également condamner d’autres suspects résidant au Canada, notamment le juge Jean Roger Noelcius, qui a émis un mandat d’arrêt à l’encontre du président MOISE le 18 février 2019, « sachant que ce document a servi de base au contrat de la compagnie américaine CTU en vue d’engager des mercenaires colombiens dont le rôle reste toujours à élucider, » a-t-elle déclaré

« Le Conseil reste déterminé dans sa quête de justice et sollicite des autorités américaines et canadiennes toutes informations pertinentes quant à l’assassinat du père de leur client, Joverlein Moïse, » conclut la note.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Witson Beaujour
Par Witson Beaujour Rédacteur
Witson Beaujour, journaliste-rédacteur, chanteur, musicien et mécanicien industriel. Passionné de reportages, de documentaires et de lecture.