Coup d’État au Burkina Faso : l’ambassade de France à Ouagadougou incendiée  

Witson Beaujour
Witson Beaujour
coup d'État au burkina faso l'ambassade de france à ouagadougou incendiée 
Écoutez cet article

L’ambassade de France à Ouagadougou a été prise pour cible par des manifestants qui ont mis le feu au bâtiment et brisé sa façade, selon plusieurs témoignages et vidéos publiés sur les réseaux sociaux dans la nuit de samedi à dimanche. 

Ces scènes de vandalisme font suite au coup d’État perpétré la veille par des putschistes qui accusent la France d’accueillir le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba dans l’une de ses bases militaires. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Après avoir tenté de briser des fenêtres et d’enfoncer des portes blindées, les manifestants ont fini par mettre le feu à la façade du bâtiment diplomatique. Selon le journal Burkina 24. 

Selon le média « ISI Africa », des coups de feu ont été entendus, mais cela n’a pas pu être confirmé à ce stade. 

Plus tôt dans la journée, la diplomatie française avait démenti toute implication dans les événements du Burkina Faso. 

« Le camp où sont stationnées les forces françaises n’a jamais accueilli Paul-Henri Sandaogo Damiba, pas plus que notre ambassade », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. 

La publication de ce démenti intervient alors que le capitaine Ibrahim Traoré, nouvel homme fort du Burkina Faso, a affirmé, dans une déclaration lue à la télévision publique par l’un de ses hommes, que « le lieutenant-colonel Damiba se serait réfugié à la base militaire française de Kamboinsin (banlieue nord de Ouagadougou) » pour « préparer une contre-offensive visant à semer le trouble dans nos forces de défense et de sécurité ». 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Witson Beaujour, journaliste-rédacteur, chanteur, musicien et mécanicien industriel. Passionné de reportages, de documentaires et de lecture.