ACTU

Des Haïtiens discriminent Farah Fourcand, candidate d’origine haïtienne à Miss Global 2022 

des haïtiens discriminent farah fourcand, candidate d'origine haïtienne à miss global 2022

Depuis plusieurs semaines une vaste campagne de dénigrement est lancée à l’égard de Farah Fourcand, candidate d’origine haïtienne à Miss Global 2022. Sur les réseaux sociaux et dans quelques lieux publics, l’équipe de Netalkolemedia a pris le soin de constater que celle-ci n’obtient pas le soutien de tous les Haïtiens dans sa nouvelle aventure : remporter le concours Miss Global cette année qui se déroule à Bali, en Indonésie. 

Les photos de la jeune femme de 34 ans attisent des commentaires, pour certains qui sont bondés de discrimination et de stéréotypes.  

 « Manzè pa reprezante Ayisyen, nou pakonnen li ni an pent ni an penti, peyi a pa dil chache yon lòt kote pou li reprezante, nou pa gen modèl moun sa yo lakay nou Tina Lorquet » : Liroy Vilceant 

« Ou gen pou w wè menm pou you fwa li poko fout zago l Ayiti, epi sou dè milyon lòt jenn fanm se li ki elijib pou reprezante Ayiti ! » : Payen Jean Tintin 

 « Ah!!! Mezanmi sa pa you bèl fanm ayisyèn resezi nou. […] Ki ti poulette blanche sa menm » : Aurélien Daphca 

« Kot moun ki bèl la nou gen anpil bèl atisyèn ki te ka reprezante Ayiti » : Thomas L Theodore 

« Bèl fanm ou diw wi, mezanmi kijan nou fè konsa? Sa vle di nan konkou li pral reprezante ayiti an yo pa fèl pou ti jèn. », a lâché “Good Good Bon Bon” en commentaire sur Facebook. 

Mme. Fourcand est critiquée pour sa couleur de peau trop “claire”, et en plus pour son apparence jugée “chécreuse” par une catégorie de personnes. 

Advertisements

Toutefois la candidate à Miss Global 2022 a aussi obtenu le soutien des plus aimants et qui savent apprécier les valeurs.  

 « Ayisyen pa konn apresye sak bon lakay yo et elle est médecin/neuro chirurgien. Elle est extrêmement intelligente et très belle » : Laurier Rose 

 « Ayisyen an rasis anpil. Li gen yon stereotype pou ayisyen: fok ou nwa anpil, cheve grenn ak men kraze. Milatres la tout aussi ayisyen e li gen dwa men’m Jan ak tout ayisyen. » : Jacques Douyon 

« Sal yenyen li paka reprezante nou an, nou gen peyi ? Yon peyi k ap pase mizé, move lavi. Men m ayiti sil te ka imigre yon lòt kote li ta ale vye nasyon tèt anba, nou pa reprezante anyen nan yon mond, yon moun ta al reprezante fatra sa fòk nou ta peye l paske se tèt li li desann. Nou se yon wont pou le mond  ki mele yon moun nou di kipaka reprezante nou. » : Marie-annelle Lucas. 

Rappelons que dimanche 05 avril, la neurologue de 34 ans, dans l’émission Miss Global 2022 Diary, avait parlé de son pays natal Haïti pour établir les points communs existants entre celui-ci et Bali, à commencer par la convivialité des gens. 

 « Je suis heureuse d’être ici, c’est en effet la première fois que je viens ici, et cela me rappelle immédiatement Haïti, d’où je viens, une petite île des Caraïbes », a déclaré Farah dans l’émission Miss Global 2022 Diary, dimanche.  

 « De la culture, de l’accueil, de la nourriture épicée, j’ai donc l’impression d’être dans ma ville natale. Les gens ici sont très sympathiques », a-t-elle déclaré, entre autres. 

Facebook Comments

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.