Des menaces fortes de Jean-Charles Moïse à l’intention des banques commerciales en Haïti

Jacky Chery
Jacky Chery
Jean Charles Moïse pran "nòt eskiz" Listin Diario apre li te poste foto l bò kote 4 gwo bandi 
Écoutez cet article

À l’occasion des manifestations qui ont été effectuées dans la journée du lundi 22 août 2022, l’ex-senateur Jean-Charles Moïse a menacé d’incendier les banques commerciales en Haïti si le taux de change du dollar américain n’est pa fixé à moins de 100 gourdes. 

En présence de plusieurs centaines de manifestants au Cap-Haïtien, le leader de “Pitit Desalin” a incité la population à adopter des comportements drastiques face aux banques en Haïti si des mesures ne sont pas prise pour rétablir le taux de change à moins de 100 gourdes. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Selon l’avis de l’ancien sénateur du Nord, cette dévalorisation de la gourde constatée sur ces trois dernières années n’est qu’une situation artificielle provoquée les institutions financières dans le pays qui détiennent le levier de l’économie haïtienne. 

Jean Charles Moïse a précisé que les banques devraient être incendiées uniquement au cas où le taux de change du dollar américain ne soit pas fixé à moins de 100 gourdes. 

Depuis l’arrivée du Premier ministre Ariel Henry et son équipe du 11 septembre à la tête du pays, la gourde a connu une dépréciation de plus 50% de sa valeur. Au marché informé le taux de change varie entre 140 à 150 gourdes pour un dollar américain. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Jacky Chery
Posté par Jacky Chery
Follow:
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.