Des pays d’Europe dénoncent les violences des droits de l’homme en Haïti 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : AP
Écoutez cet article

L’ambassade d’Espagne en Haïti a publié une déclaration conjointe avec les ambassades d’Allemagne, de la France et de la Délégation de l’Union Européenne, pour dénoncer les violences inacceptables et systématiques des droits de l’homme en Haïti. 

Sur Twitter, elles se prononcent particulièrement sur le cas de Cité-Soleil, véritable otage des bandes armées criminelles.  

- Advertisement -
Ad imageAd image

“Les affrontements entre gangs ont provoqué lors des dernières semaines des centaines de morts et disparus et des milliers de déplacés”, ont-elles dénoncé. 

L’Espagne, l’Allemagne, la France, à travers leurs ambassades respectives en Haïti, et la Délégation de l’Union européenne ont par ailleurs exprimé leur préoccupation face aux les violations intolérables des libertés fondamentales subies systématiquement par les populations qui y habitent (incluant le droit à la vie), suite à la publication de rapports faisant d’actes de violence sexuelle. Parmi les victimes, soumises parfois aux viols collectifs, on compterait aussi des petites filles et des petits garçons adolescents. 

Attristées par l’énorme souffrance causée aux victimes et à leurs familles, les missions diplomatiques exhortent les autorités haïtiennes à multiplier les efforts pour faire cesser immédiatement ces violations injustifiables des droits humains, en intensifiant la lutte contre les gangs criminels et en poursuivant en justice tous les auteurs de ces actes ainsi que les entités et personnes qui les soutiennent. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.