INTERVIEW

Du rap au compas, Bob Cailloux fait une transition 

Le rappeur Bob Cailloux a fraîchement sorti « Bo m ankò », un nouveau track à travers lequel il expose ses talents en adoptant le compas, une tendance différente de celle de sa prédilection, le rap. La chanson est très bien accueillie au sein du HMI et nombreuses sont les félicitations. En réussissant son coup, l’autoproclamé ‘‘Demi Dieu’’ semble y prendre goût et annonce que, désormais, il va se focaliser sur le compas. 

https://youtu.be/aQ8x3RFkETk

« Bo m ankò » est ce nouveau morceau – chanté sur un rythme compas – avec lequel Bob Cailloux semble avoir conquis les cœurs de nombreux fans de la musique haïtienne. Après environ 20 ans de carrière, ce revirement, surprenant pour certains, est une nouvelle preuve de l’énormité de la potentialité de la voix de « Konbatan ». Et, selon ses dires, c’est dans cette voie qu’il va continuer à marcher et il a justifié son choix. 

Dans une interview accordée à Guy Wewe, Bob Cailloux a expliqué qu’il a remarqué que plusieurs rappeurs qui ont essayé avec le compas ont décidé de s’y accrocher. Sachant qu’il en est capable, il a d’abord voulu essayer, à son tour. Et maintenant que le résultat est plus que satisfaisant, il va pouvoir continuer dans cette direction. 

Advertisements

« Depi aprè 12 janvye m fè Anba tant, se youn nan pi gwo hit ke m fè. Aprè sa m pa fè hit ; m fè mizik ki rive sou moun, m fè mizik yo jwe. Gen yon diferans ant mizik yo woule ak hit. Yon hit se yon bagay tout timoun ap chante nan lari a ; tout granmoun konnen l. Sa k diferan de yon mizik yo woule. Men m fè mizik sa – se pa dat m ap fè mizik rap kreyòl ki pa sot la mennen m la – jounen jodi a fanmi m, apwòch m jwenn – e tout pozitif – se Bo m ankò ak M wont mande w tounen ki ban m liy lan…», a expliqué Bob Cailloux. 

Bien qu’il est renommé pour la production des textes de calibre, Bob Cailloux regrette de n’avoir pas pu réaliser grand-chose avec son travail. Selon lui, le public du rap Kreyòl n’est pas en mesure de répondre aux attentes des artistes et les activités de rap sont souvent boycottées de diverses manières par ceux même qui sont les consommateurs. « Pa gen moun ki sòt ankò Guy Wewe ; tout moun ap viv pou itil tèt yo. Tout moun ap viv pou jere biznis yo », a-t-il lancé pour justifier son choix de faire du compas.  

Toutefois, l’auteur de Rap nan tout sans informe qu’il est toujours possible de le retrouver en tant que rappeur sur un track, mais ce sera en réponse à une demande de collaboration avec un rappeur. Par ailleurs, il annonce que ces nouvelles compositions, qui s’inscriront dans la tendance du compas, seront d’enfer. 

 A rappeler que, contrairement aux précédentes années, au cours de ces derniers mois, Bob Cailloux a beaucoup changé ; il présente un autre personnage à travers ses interviews et les réseaux. Il a même pu trouver des sponsors ; il a signé en tant qu’ambassadeur de plusieurs entreprises, parmi elles IZI Minit, Paryaj Lakay et T-Arold parfumerie & store. Le choix d’embrasser le compas est considéré comme un choix très intelligent par plus d’un. 

Facebook Comments

Peterson Dorsainvil
Peterson Dorsainvil est journaliste, écrivain, slameur et amoureux fou des lettres. En quête de moi-même, je fais de ma plume ma boussoule dans ce monde désorienté.