NETALKOLE

Après le succès de son concert ‘‘Nome Zetwal’’, NLM  projette une nouvelle quête

source image : Sibelle Haiti

Le slameur Nick le martyr a été en concert le dimanche 19 février 2022 à Alvarez Resto Club. Par cette activité baptisée ‘‘Nome Zetwal’’, le slameur de l’année 2021 avait mis la secte du slam en branle. Après avoir livré un spectacle de choix, NLM va désormais entamer une nouvelle quête. 

En compagnie d’une bande composée de diverses belles têtes avec chanteuses, guitariste, batteur, keyboardiste entre autres, NLM, l’homme de Klasik a délivré la marchandise comme promis dimanche dernier. Après avoir fait vibrer Alvarez Resto Club en nommant les étoiles, il veut aller au-delà de cet exploit. 

Malgré les multiples péripéties qu’il a rencontrées qui a même causé un retard considérable au déroulement du concert, NLM n’a pas caché son contentement après avoir pu organiser une telle activité ; avec autant de gens. En plus, visiblement, ils étaient satisfaits. 

En effet, questionnée par la rédaction de Netalkole Media, Guerdia, une jeune fan qui avait pris part au concert nous a confié qu’elle a beaucoup aimé l’énergie qui avait inondé la salle lors de l’activité. « J’ai beaucoup aimé la façon dont NLM a conclu avec sa dernière prestation. Le bonheur était à son paroxysme », a-t-elle ajouté. 

 « Quand NLM m’a contacté, ma réaction a été naturelle. J’ai juste pris part aux répétitions car je devais interpréter Konfesyon – un des titres de l’EP Konsa l vini, réalisé par NLM – avec Nick au concert et aussi faire partie de la bande », nous a informé Négresse Colas avant de renchérir : « Dès qu’il s’agit de slam. Je réponds toujours présente. J’étais vraiment heureuse de prendre part à cette méga activité ». 

Négresse Colas nous a aussi informé dans quoi réside sa plus grande satisfaction : « Réunir tous ces gens au nom du slam est ma plus grande satisfaction. De plus, je connais les nombreuses difficultés auxquelles NLM a dues faire face pour réaliser ce spectacle. Rien que le fait d’avoir pu y parvenir, c’est un exploit ; une satisfaction ». 

Advertisements

S’il est vrai que Nick a organisé le concert dans le but initial de vulgariser son dernier mixtape (Konsa l vini) et d’apporter un peu de chaleur dans le milieu du slam qui, ces temps-ci, est en manque d’activité, c’était aussi l’occasion pour lui de se positionner, en tant que slameur, sous le feu des projecteurs. D’où le nom du concert « Nome Zetwal ». « Je voulais attribuer un nom à l’étoile que je suis, de même pour les autres qui m’ont accompagné. C’est une manière d’informer que ces étoiles existent au sein de la galaxie… », nous a-t-il confié. 

Plus loin, NLM précise que c’était aussi une opportunité pour lui de récolter des fonds en vue d’entamer une tournée nationale.  

NLM projette une tournée nationale  

À cœur vaillant, rien d’impossible, dit-on. S’il y a bien une catégorie d’hommes où l’on doit classer NLM, c’est celle des hommes qui, quand ils ont un rêve, s’adonnent à cœur joie pour le réaliser. En effet, malgré la dégradation flagrante de la situation sécuritaire du pays et les problèmes économiques, la voix de Se mwen sa nous a confié que le concert n’est qu’une grande première et qu’il lui a permis de récolter un peu d’argent pour entamer une tournée nationale au cours de laquelle il apportera la lumière qui réside dans ses vers un peu partout à travers le pays. « Ma tournée débutera en mars. Je serai sur scène à Jacmel, à Petit-Goâve, à Jérémie, aux Gonaïves, etc. », a-t-il précisé. 

En attendant les prochaines dates, Nick le martyr sera sur scène le 19 mars, au Éclats Resto-bar sis à l’Avenue Lahette et Avenue Lafond pour un spectacle dénommé ‘‘Nome Zetwal ak NLM’’. Notons que plein d’autres artistes seront aussi présents, parmi eux Mika Sole, Myrtheau SML, Négresse Colas et Zack -D 

Nick le martyr, de son vrai, Ricot Marc Nickolson, est une nouvelle figure de proue du slam en Haïti. Il est l’un des rares slameurs à enchaîner : tracks, vidéos et mixtapes dans ce mouvement où les retombées économiques sont très maigres. A la hauteur de son nom, le surnommé ‘‘MC Kè’’ s’est livré en holocauste pour le bonheur des fans de cet art oratoire qui, de plus en plus, se taille une place dans l’esprit des gens. Ces sacrifices lui ont valu l’attribution du Slameur de l’année 2021 par ‘‘Asosiyasyon Slam Pwezi’’ (SLAP). 

Facebook Comments

Peterson Dorsainvil
Peterson Dorsainvil est journaliste, écrivain, slameur et amoureux fou des lettres. En quête de moi-même, je fais de ma plume ma boussoule dans ce monde désorienté.