INTERNATIONAL

En France, les fabricants de serviettes hygiéniques devront bientôt indiquer la composition de leurs produits

Le gouvernement Français travaille sur un décret afin de contraindre les fabricants de serviettes hygiéniques, tampons, coupes menstruelles et toutes autres protections intimes, à indiquer la composition de leur produit. Cette information a été révélée le jeudi 10 mars par le journal France Inter.

Afin de répondre à une question de santé publique et de santé environnementale, souligne le ministre de la Santé Français, Olivier Véran, les industriels du secteur devront inscrire sur l’emballage de leurs produits la liste exacte de tout ce qui compose tous les produits d’hygiène et de protection intimes.

Cette décision est prise suite à un rapport de l’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), qui avait identifié un certain nombre de substances toxiques dans des tampons et serviettes hygiéniques. Selon la directrice de l’association “Règles élémentaires”, il est possible de retrouver dans les protections périodiques, du glyphosate, qui vient du coton, en fonction de la manière dont il a été cultivé. Elle souligne également que certains produits peuvent provoquer des irritations, des inflammations, des rougeurs.

Advertisements

Selon le ministre de la santé Français, cette obligation de transparence incitera les fabricants à améliorer la composition de leurs protections, soulignant que cela avait marché avec les industriels du secteur alimentaire qui avaient réduit le sucre dans les sodas, le sel des jambons. Il se dit convaincu qu’avec ce décret, un comportement vertueux sera adopté par les fabricants de protection hygiéniques.

L’application de ce décret est prévue pour le 1er janvier 2023.

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.