Humiliation des Haïtiens en République Dominicaine : “Haïti n’est pas dirigé”, selon Etzer Emile

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana  - Rédacteur
leconomiste etzer emile trouve revoltante la situation actuelle de la plaine du cul de sac

Haïti connaît depuis quelques années des jours sombres en raison de la dégradation de la situation socio-économique et sécuritaire du pays, ce qui force par ailleurs des milliers d’Haïtiens à fuir leur pays d’origine sans regarder derrière.

L’humiliation des Haïtiens dans plusieurs coins de la planète occupe encore des esprits, particulièrement en République Dominicaine où ils sont quotidiennement traqués. L’économiste Etzer Emile, face à une telle honte avance que “le pays n’est pas dirigé”.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Sendomeng gen dwa pou respekte dwa chak migran. Men m toujou kwè vrè SOLISYON an se ranje LAKAY pou kreye KONDISYON EKONOMIK ak SEKIRITE pou moun viv byen. Domaj peyi a pap dirije”, regrette-t-il.

M. Émile se sympathise aux compatriotes qui vivent un calvaire quotidien ces derniers temps de l’autre côté de la frontière, en République Dominicaine.

En effet, depuis ses derniers avertissements, le no 1 de la République Dominicaine, Luis Abinader a ordonné aux forces de l’ordre dominicaine de traquer tous les ressortissants étrangers illégaux sur son territoire : les Haïtiens sont premiers dans la ligne de mire de la Direction Générale des Migrations (DFM) en République Dominicaine. Plusieurs centaines de compatriotes ont été arrêtés ou expulsés par les forces dominicaines.

À Santiago de Los CaballerosElias Piña, El SeiboBonaoPedernales, entre autres, les sans-papiers haïtiens ne jouissent que de la peur, de la discrimination et de l’insécurité envers leur communauté. 3 d’entre eux ont même été fusillés lors d’une fête nocturne le week-end écoulé, à Santiago de Caballeros.

Aussi, en moins de 3 mois, soit depuis le 1er Août 2022, un total de 60 204 Haïtiens ont été refoulés sur le territoire national, dont plus de 22 mille en Octobre. Et, les expulsions sont loin d’être terminées, ce, malgré les appels de l’ONU à cesser le processus de rapatriements.

Rappelons qu’à plusieurs reprises le présentateur de l’émission Éducation Économique, parmi d’autres influenceurs de la communauté haïtienne, n’a cessé de blâmer l’irresponsabilité et le silence des responsables locaux face aux conditions de vie des ressortissants haïtiens en territoire étranger. Jusqu’à date, le gouvernement haïtien, aux commandes d’Ariel Henry, n’a pipé de mots.

Haïti connaît, en particulier depuis l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse, un flux migratoire sans précédent. Les Haïtiens subissent des mauvais traitements, en plus des risques que comportent certains voyages.

Malheureusement, depuis l’incident survenu à Del Rio, où plusieurs compatriotes ont été traqués comme des bêtes sauvages à la frontière Mexicano-Américaine, rien n’a changé. Toujours les même faits se succèdent que ce soit en Amérique, particulièrement sur la frontière des États-Unis depuis le Mexique, en République Dominicaine, aux Bahamas, ou en Europe, en Turquie, ect.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Pooshy Rosana
Par Pooshy Rosana Rédacteur
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.