Jean Marie Guillaume cité en justice par Me Francisco René, 200 000 gourdes sont réclamées comme dommages 

Revital Lynch
Revital Lynch
jean marie guillaume cité en justice par me francisco rené, 200 000 gourdes sont réclamées comme dommages 
Écoutez cet article

La radio Républicain Inter “RRI” propriétaire de Me Francisco René a été victime d’un délit de favoritisme aux dépens de la radio Gaj FM qui a dérobé sa fréquence 98.7 FM. 

Tout compte fait, accusant l’actuel directeur général du Conatel M. Jean-Marie Guillaume dans ce dossier, comme promis, ce dernier a été cité en justice le mardi 23 août 2022 par-devant le Tribunal correctionnel, selon Me Francisco René. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

“La Radio Républicain inter (RRI), à travers de sa citation au correctionnel, a demandé au Tribunal de reconnaître la culpabilité du cité, le nommé Jean Marie Guillaume et de ses complices en les condamnant à des peines d’emprisonnement et des dommages-intérêts pour les torts et préjudices causés à la société d’une part ; et à la Radio Républicain inter, d’autre”, a publié Me Francisco René, propriétaire de la radio Républicain sur sa page Facebook le mardi 23 août 2022. 

Deux cent mille (200 000) gourdes est le montant exigé par la partie demanderesse comme dommages-intérêts selon l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. 

Dans ce dossier mettant en face Me Francisco René et Jean-Marie Guillaume, directeur général du Conatel, le bras de fer paraît annoncer la couleur. Me Francisco René n’entend pas faire marche arrière. 

La loi du 9 mai 2014 en son article 5 et suivants sur la prévention et la répression de la corruption et les prescrits des dispositions de la loi pénale haïtienne ; et également ses complices coupables du délit de trafic d’influence donne le plein pouvoir au propriétaire de la radio Républicain Inter, à ce qu’il paraît, de citer M. Guillaume en justice pour délit de favoritisme. 

Dans ce dossier, M. Guillaume court le risque d’être emprisonné selon les articles 36 et 37 du code pénal haïtien. “Ce sera justice”, stipule Me Francisco René. 

Il faut surtout rappeler que la radio Républicain Inter, a rempli ses conditions à l’égard de la loi et a versé 150 000 gourdes comme frais de dossier technique si l’on croit les propos de Me Francisco René, qui allait perdre cette fréquence attribuée à madame Marie-Mimose Cadet, propriétaire de la radio Gaj FM, dont le journaliste Gary Pierre-Paul Charles organiserait une propagande à travers cette plateforme. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Revital Lynch
Posté par Revital Lynch
Follow:
Ray est un jeune web entrepreneur et journaliste évoluant dans le monde du multimédia. Il est un passionné de la technologie et de ses sciences connexes.