Joe Biden annule toutes les condamnations fédérales pour simple détention ou consommation de cannabis 

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
joe biden annule toutes les condamnations fédérales pour simple détention ou consommation de cannabis 
Écoutez cet article

Dans une publication sur son compte twitter le jeudi 6 octobre, le président américain Joe Biden a annoncé qu’il allait gracier les personnes condamnées pour possession de cannabis au niveau fédéral, ce sera l’un des plus grands changements de la politique fédérale en matière de cannabis depuis des décennies. 

« Personne ne devrait être mis en prison pour avoir simplement consommé ou posséder du cannabis. J’annonce une grâce pour toutes les infractions fédérales. Trop de vies ont été bouleversées à cause de notre approche erronée. Il est temps de réparer nos torts » a déclaré le président Américain, dans une vidéo publiée sur Twitter. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Selon le patron de la maison blanche, ce sont des milliers de personnes qui ont déjà été condamnées par le gouvernement fédéral pour possession de marijuana et qui, de ce fait, peuvent se voir refuser un emploi, un logement ou l’accès à l’éducation. À ces condamnés, il octroie une grâce présidentielle pour leur possession de marijuana.  

Joe Biden appelle tous les gouverneurs à faire de même dans leur État, et demande également un changement dans la classification des drogues. 

« Aujourd’hui aux États-Unis, la marijuana est dans la même catégorie que l’héroïne et le LSD, ce qui n’a aucun sens » a-t-il poursuivi, soutenant que la marijuana n’est pas plus dangereuse que l’alcool.  

La possession de marijuana est illégale aux Etats-Unis en vertu de la loi fédérale, et la première infraction est passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an. Néanmoins, 19 États et Washington en ont légalisé l’usage récréatif par les adultes. Elle reste encore totalement illégale dans quatre États.  

Joe Biden a également annoncé que le gouvernement fédéral prévoyait enfin de revoir la classification du cannabis au sein de la législation fédérale, ce qui laisse penser qu’il entend la rendre légale dans son pays, tout en gardant d’importantes limitations sur le trafic, le marketing et la vente aux mineurs. La marijuana est actuellement classée dans l’annexe 1 de la loi sur les substances contrôlées, au même titre que l’héroïne. 

Les arrestations liées au cannabis ont également un impact disproportionné sur les Noirs américains et les personnes racisées, a reconnu Joe Biden. 

« Les incarcérations pour possession de marijuana ont bouleversé trop de vies – pour des actes qui sont légaux dans de nombreux États. Sans parler des disparités raciales évidentes en matière de poursuites et de condamnations. Aujourd’hui, nous commençons à réparer ces injustices. » a-t-il déclaré.  

Selon l’American Civil Liberties Union, les personnes noires sont 3,73 fois plus susceptibles que les personnes blanches d’être interpellées pour de la weed, alors que des études montrent que les Blancs et les Noirs consomment de la marijuana à des taux similaires. 

Si les partisans de Biden applaudissent des deux mains, la décision du Président, il n’en est pas de même pour l’opposition. Le sénateur républicain Tom Cotton croit que ce n’est qu’une tentative désespérée de détourner l’attention d’un mauvais leadership. D’autres voient dans cette annonce une forme d’opportunisme, qui intervient à un mois des élections de mi-mandat, et qui a tout pour séduire les électeurs démocrates, en particulier les jeunes. 

La chambre basse du Congrès américain avait approuvé début avril, une proposition de loi, portée par les élus de son parti démocrate, visant à rayer le cannabis de la liste fédérale des drogues dangereuses. 

Le texte doit toutefois être adopté par le Sénat, bien que 19 des 50 Etats américains, ainsi que la capitale Washington, ont déjà légalisé l’usage du cannabis à titre récréatif pour les adultes. Dans la plupart des Etats, son usage médical est autorisé à différents degrés, depuis des huiles contenant un faible taux de THC (tétrahydrocannabinol, principe psychoactif du cannabis),à la marijuana pure. 

Selon une enquête menée par le Centre Pew Research l’année dernière, 91% des adultes pensent que la marijuana devrait être légale, pour un usage médical, pour un usage récréatif ou les deux à la fois. 

Les ventes de cannabis légal aux Etats-Unis s’établissaient en 2021 autour de 25 milliards de dollars et tous les experts prédisent une croissance rapide pour les prochaines années. 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.