Joe Biden met en garde la Chine contre toute éventuelle tentative de s’emparer de Taïwan 

Jacky Chery
Jacky Chery  - Rédacteur
Photo : CNEWS

En guerre froide depuis plusieurs décennies, les hostilités persistent entre Pékin et Washington. En déplacement au Japon, le président américain a déclaré, ce lundi 23 mai 2022, que les États-Unis interviendraient militairement si la Chine venait à tenter de s’emparer de force l’île de Taïwan. 

Lors d’une conférence de presse commune avec le premier japonais Fumio Kishida, Joe Biden a affirmé, ce lundi, que les États-Unis défendraient militairement Taïwan contre toute éventuelle invasion chinoise. « C’est l’engagement que nous avons pris », a-t-il affirmé en répondant à la question de tentative chinoise de prendre de force Taïwan. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Nous étions d’accord avec la politique d’une seule Chine, nous l’avons signée […] mais l’idée que Taïwan puisse être pris par la force n’est tout simplement pas appropriée », a fait savoir le président américain. 

Des déclarations qui ont suscité des réactions immédiates du côté de Pékin. Devant la presse, Wang Wenbin, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois appelle Joe Biden à ne pas sous-estimer la ferme détermination de la Chine à protéger sa souveraineté. 

« Nous demandons instamment aux États-Unis (…) d’éviter d’envoyer de mauvais signaux aux forces indépendantistes » de Taïwan, île revendiquée par Pékin, a déclaré devant la presse Wang Wenbin, a-t-il poursuivi. 

Le président américain a toutefois souligné que les États-Unis restaient attachés à la « politique d’une seule Chine », concept par lequel Washington reconnaît la légitimité de la revendication du République populaire de Chine. 

Facebook Comments

- Advertisement -
TAGGED:
Partagez cet article
Jacky Chery
Par Jacky Chery Rédacteur
Follow:
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.