MUSIQUE

K-lib publie « èske w te konnen », le 3ème titre sur son album 

« Eskè w te konnen » est le titre qui lance la « radiographie politique » promise par K-lib sur son nouvel album. Dans ce nouveau trap très engagé, le rappeur fait le bilan catastrophique des 10 ans de gouvernance du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK). 

C’est sur un son de trap, un genre très différent de ceux avec lesquels l’artiste nous a habitués, que l’ancien rappeur de Mistik 703 a débuté son voyage dans l’histoire des 10 dernières années de gouvernance des leaders du PHTK, dans son nouveau tube paru en vidéo ce vendredi 31 janvier 2022. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le rappeur engagé a fait un discours sans merci.  

K-lib Mapou a fait ce discours poignant dans un nouveau style typique du ‘‘drill music’’ ; style de musique trap défini par son contenu lyrique sombre. Ainsi, il fait ce qui parait être la mer à boire pour certains. En effet, dans ce renouveau que propose le rappeur, le trap s’est enfoncé profondément dans l’engagement, la source d’inspiration du rappeur qui a non seulement promu un nouveau genre musical mais aussi, il a exhibé un nouveau style sans son Dreadlock. Eh oui ! Mr  Valckensy a coupé ses cheveux. Ainsi, il revient avec un nouveau style, un nouveau tube et une nouvelle coupe de cheveux. 

K-lib publie « èske w te konnen », le 3ème single sur son album 

« Eskè w te konnen » est la seule interrogation dans les 17 titres de l’album. Le rappeur a en effet élucidé son interrogation dans un décor précis qui décrit la situation de l’insécurité du pays au début de la vidéo avec le son de tirs et des manifestants, pour ensuite commencer son diagnostic du bilan politique sans merci dans lequel il critique sévèrement la classe politique, la bourgeoisie et les « 10 zan gang » de gouvernance du PHTK, pour ne citer que ceux-là. 

Advertisements

Avec des extraits en vidéo de discours des anciens chefs d’État comme Mr Martelly, le défunt Jovenel Moïse et l’ancien premier ministre Laurent Lamothe dans sa déclaration sur les 25 stades prétendument construits. K-lib clashe : « 10 zan pirat, 10 zan fè lajan, 10 zan klan » puis « bandi legal yo bon sou nou » sont les quelques bribes de déclaration dans le tube du rappeur. 

K-lib publie « èske w te konnen », le 3ème single sur son album 

« 10 zan kanaval, rablabla san lopital », a-t-il ajouté au bilan du PTHK qui a foulé aux pieds les promesses de campagne, avant de faire état de la situation migratoire dans une autre déclaration : « ekspòte tèt, enpòte zam », une déclaration qui évoque la migration massive touchant entre autres : les intellectuels, professeurs, étudiants, qui, fuyant l’insécurité grandissante, ont migré vers d’autres contrées. 

« Depi PHTK tande Petwo Karibe, li pouse kòn », a-t-il précisé dans ce clip qui dit tout ou presque, sur le vécu des Haïtiens pendant ces 10 dernières années. 

Après avoir annoncé son nouvel album (Pou Listwa) dont la sortie officielle est prévue pour ce 7 février, K-lib Mapou semble être déterminé à poursuivre sa voie dans la musique engagée après ses 5 ans de pause. Son nouveau tube « Èske w te konnen » n’est que le début de la radiographie politique car l’album promet 16 autres titres qui reste à découvrir ce 7 février. 

Facebook Comments