SANTÉ

La Covid-19 a des conséquences néfastes sur le cerveau

Source image : Science et Avenir

Depuis le début de la pandémie, les chercheurs et médecins ont redouté l’apparition des effets, surtout neurologiques de la Covid-19 sur le cerveau des personnes atteintes. Des études réalisées ont permis de confirmer cette hypothèse : des troubles neurologiques et des lésions cérébrales sont observés chez plus de 80% des personnes souffrants de la Covid-19.

Bien qu’elle soit une maladie respiratoire, La Covid-19 ne s’en va pas sans toucher le cerveau de sa victime. C’est pourquoi un impact délétère (dangereux) lié au SRAS-CoV-2, le virus à l’origine de la COVID, a été observé dans les cerveaux des personnes infectées des mois plus tôt.

Cette découverte a été publiée le lundi 7 mars dans la revue Nature, suite à une étude menée par une vingtaine de chercheurs britanniques de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, sur les scanners cérébraux de 785 patients de 51 à 81 ans, dont 401 ont été infectés par le virus.

Advertisements

Les scientifiques d’Oxford ont affirmé qu’il existe bel et bien des preuves solides de pathologies liées au cerveau, après une contamination au Covid-19. Ils expliquent que les personnes touchées par ces lésions développent une perte de goût et d’odorat. Ces symptômes sont constatés de façon prolongée chez plus de 80 % des malades atteints de formes graves ou non de la Covid. Ces derniers connaissent ensuite une perte de matière grise dans les régions du cerveau liées à l’olfaction.

L’étude démontre également que chaque année, ceux qui sont ou ont été atteints de la Covid-19, perdent 0.2 % et 0.3 % de substance grise, liées à la mémoire. Le virus peut donc endommager 0.2 et 2 % des tissus cérébraux.

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.