La première cargaison de vaccins contre le choléra arrive en Haiti

Ravensley Boisrond
Ravensley Boisrond  - Editeur en chef
la première cargaison de vaccins contre le choléra arrive en haiti

L’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) a fait savoir qu’Haïti a reçu ce lundi 12 Décembre 2022 la première cargaison de vaccins contre le choléra, composée d’environ 1,17 million de doses. Selon l’OPS, ces vaccins aideront le pays à enrayer l’avancée de la maladie dans le pays, qui a déjà fait au moins 281 morts.

Selon un communiqué de l’OPS, un lot supplémentaire d’environ 500 000 doses de vaccin devrait arriver en Haïti dans les prochaines semaines.

- Advertisement -
Ad imageAd image

En effet, le vaccin Euvichol a été fourni ce lundi par le Groupe international de coordination de l’approvisionnement en vaccins (GIC), qui gère la réserve mondiale de préparations contre le choléra, avec l’appui de l’OPS, suite une demande formulée par le ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP).

L’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) a souligné que la campagne de vaccination en Haïti débutera dans les prochains jours et ciblera dans un premier temps la population de plus de 1 an à Cité Soleil, Delmas, Tabarre, Carrefour et Port-au-Prince, la Capitale du pays, dans le département de l’Ouest, et Mirebalais, dans le département du Centre, les zones où il y a le plus de cas de choléra.

Sur un total de 13 454 cas suspects dans dix départements du pays, 1 177 ont été confirmés, 11 557 patients ont été hospitalisés et 281 personnes sont décédées depuis que la réapparition de la maladie a été confirmée dans le pays le mois octobre dernier, d’après les dernières données du ministère de la Santé et de la Population(MSPP).

Pour la directrice de l’OPSCarissa F. Etienne,  » Haïti a de l’expérience dans la gestion du choléra, mais la situation sécuritaire fragile a ralenti les efforts de réponse, donc le vaccin est une bonne nouvelle.« 

Elle a ajouté que « l’OPS travaille avec Haïti depuis la résurgence du choléra et continuera d’aider les autorités nationales à distribuer rapidement des vaccins, à surveiller les cas et à fournir des soins vitaux ».

Lauré Adrien, directeur du ministère de la Santé publique et de la Population m, a déclaré que « l’arrivée des vaccins oraux en Haïti est un pas dans la bonne direction » et a ajouté qu’ils intègrent cet outil dans leur stratégie nationale de lutte contre le choléra, qui comprend la surveillance, les interventions dans l’eau et l’assainissement, la mobilisation sociale et le traitement.

« Nous espérons que ce premier envoi sera suivi d’autres afin que le vaccin soit disponible pour toutes les populations à risque en Haïti », a souligné Adrien.

Dans le même ordre d’idées, le Dr Maureen Birmingham, représentante de l’OPS/Organisation mondiale de la santé (OMS) en Haïti, a souligné que « la vaccination est une stratégie supplémentaire pour aider à arrêter la transmission ».

L’OPS fournit une assistance technique et financière au ministère de la Santé pour lancer la campagne de vaccination, qui comprend la formation des agents de santé, des conseils pour identifier les communautés prioritaires et les obstacles potentiels, le déploiement d’outils de gestion de registre et des activités de communication d’évaluation des risques et d’engagement communautaire pour promouvoir l’acceptation du vaccin.

En outre, cette organisation a jusqu’à présent fourni plus de 49 tonnes de fournitures médicales essentielles en soutien aux centres de traitement du choléra.

L’OPS aide également le gouvernement à mettre en place des équipes d’intervention rapide pour assurer le suivi des alertes, sensibiliser les communautés aux mesures préventives et résoudre les problèmes d’eau, d’assainissement et d’hygiène.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Ravensley Boisrond
Par Ravensley Boisrond Editeur en chef
Follow:
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia