NATIONAL

La réforme constitutionnelle, une nécessité et une urgence, selon le PM Ariel Henry

Haïti a commémoré la 35ème anniversaire de la constitution de 1987 ce mardi 29 mars 2022. En cette occasion, le premier ministre Ariel Henry a réitéré sa volonté de changer la constitution. Selon lui, c’est nécessaire et c’est une urgence.

« Aujourd’hui encore, il est une nécessité, voire une urgence, de nous doter d’un nouveau texte plus adapté qui, dans une perspective inclusive et participative, devra tenir compte de nos aspirations de développement, de bonne gouvernance, dans un contexte d’État de droit », a écrit le PM Henry sur son compte Twitter, ce 29 mars, en cette occasion.

Il semble plus qu’important pour le chef du gouvernement d’aboutir à cette réforme de la constitution, préalablement initiée par le feu président Jovenel Moïse. Une réforme qui allait renforcer le pouvoir du président, éliminer le poste du premier ministre et initier le poste de vice-président.

Advertisements

Selon le PM, la constitution de 1987 représente l’attachement du peuple Haïtien aux valeurs démocratiques de l’état de droit, à savoir l’équilibre et la séparation des pouvoirs. Elle intériorise également la volonté de progrès, de développement et de vivre ensemble du peuple Haïtien.

Cette volonté du chef du gouvernement de vouloir suivre les pas de l’ancien président Jovenel Moïse sur la réforme constitutionnelle est mal vue par divers acteurs de la vie nationale, comme la Plateforme des organisations haïtiennes de droits humains (Pohdh), qui soutient que le PM Ariel Henry n’a ni titre ni qualité pour changer la Constitution haïtienne de 1987.

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.