ACTU

L’Association des Douaniers Haïtiens annonce un arrêt de travail 

Le dernier des 5 douaniers libéré par les ravisseurs  

L’annonce a été faite à travers une note de presse datée le 20 mai 2022, dans laquelle l’Association des douaniers haïtiens annonce un arrêt de travail du personnel de l’institution et sollicite en toute urgence des autorités, constituées des mesures nécessaires et indispensables à la reprise des activités au sein de l’AGD. Cette décision a été prise suite à des soupçons de corruption, qui ont conduit des enquêteurs de l’unité de lutte contre la corruption (ULCC) au bureau central de l’ADG. 

Les initiateurs justifient cette position, par la pénétration par infraction des agents de l’ULCC dans les différents espaces sensibles logeant les bureaux de la douane du port de Port-au-Prince à l’Office central de l’administration générale des douaniers en date du 20 mai 2022. 

En conséquence l’Association des douaniers invite le personnel douanier à observer un arrêt de travail tout en se présentant à son poste aux heures habituelles en attendant que le nécessaire soit fait et sollicite, en tout urgence, des autorités constituées de prendre les mesures nécessaires et indispensables à la reprise des activités au sein de l’administration. 

Advertisements

En effet, dans cette note qui a été  rendue publique, le  comité de l’Association des Douaniers Haïtiens (ADH) dit déplorer ces  actes de vandalisme confirmés et assumés par le directeur général de l’ULCC, Monsieur Hans Jacques Ludwig Joseph, soulignant  dans cette note que ” Le système informatique de l’Administration générale des douanes a été saboté par les agents susmentionnés, des agents douaniers ont été physiquement agressé dans l’exercice de leurs fonctions, les portables de certains douaniers ont été confisqués, l’introduction de supports USB, Backup sur le serveur central de l’administration a provoqué un arrêt brutal du système informatique, l’opposition des scellés sur les portes du bureau du directeur général après y avoir pénétré par infraction, ce qui entraine la fermeture automatique et complète de l’administration générale des douanes”. 

Selon cette note publiée sous la signature de Roosner Registre, ” cet acte est contraire au principe de continuité et de permanence du service public. Ainsi, la communauté douanière, qui s’efforce de travailler quotidiennement dans des situations difficiles et précaires, s’estime lésée et humilié par le traitement déshonorant et déshumanisant des agents de l’ULCC”. 

Par ailleurs, selon Me Hans Joseph directeur général de l’unité de lutte contre la corruption, l’intervention des agents de l’ULCC au bureau central de l’AGD entre dans la cadre d’une enquête selon l’article 11 du décret du 8 septembre 2004 créant par l’ULCC. Cette enquête a été ouverte suite à des signalements et des soupçons de corruption dénoncés au sein de l’AGD. 

Facebook Comments

Mackendy Filderice
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.