Le stade Sylvio Cator, à présent un dépotoir en plein air 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : Facebook Patrick Milien
Écoutez cet article

L’unique “stade” du pays est dans de piteux états depuis quelques temps déjà. Le manque d’entretien des locaux de Sylvio Cator force celui-ci à se convertir en un dépotoir au vu et au su de tous. 

En effet, l’espace qui abrite le stade Sylvio Cator, selon nos constats, a été négligé par ses responsables et est utilisé à d’autres fins. Dans la saleté, des camions sont abandonnés par leurs propriétaires dans l’un des parkings du stade. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Une partie des lieux est utilisée comme garage : des carcasses de voitures font office de décoration, aussi des dépôts de marchandises appartenant à des commerçants.es. qui exercent dans les parages. La propreté est absente ! 

En rappel, d’une capacité de 20 000 places, le stade Sylvio Cator a été inauguré en 1953, il porte le nom de l’athlète haïtien, Sylvio Cator, médaillé d’argent au saut en longueur aux Jeux olympiques d’été de 1928 et qui fut également maire de la capitale en 1946. Depuis sa construction, il accueille, outre les matchs, des activités culturelles et évangéliques de grande envergure. 

https://web.facebook.com/100008819349304/posts/pfbid0t1wek9vHyEzoPtdZjaFBmHcKT3QEEmLDtvq1C8pDzVZrV1dH3MSuzuNw5wRANPW5l/?_rdc=1&_rdr

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.