ACTU

L’OFNAC conditionne les autorisations de vols en Haïti 

L’Office Nationale de l’Aviation Civile (OFNAC) a informé que seules les compagnies détentrices de permis commercial sont autorisées à effectuer des vols commerciaux locaux. Parallèlement, les missions humanitaires sont autorisées à effectuer uniquement des vols humanitaires.  

Dans un avis daté du 25 avril 2022, l’organisme de l’État – chargé de l’organisation et de la réglementation du transport aérien en Haïti – s’est adressé au public en général et aux usagers du transport aérien domestique sur les conditions de vols d’aéronefs en Haïti : « seules les compagnies détentrices de permis commercial sont autorisées à effectuer des vols commerciaux sur le territoire de la République d’Haïti. » 

L’OFNAC avise que toute autre forme de transportation commerciale, donc, contre rémunération, est interdite, ce conformément au code de l’Aviation Civile, sans préjudices des articles 180, 321et 322. 

Cette démarche fait suite au drame survenu à Carrefour le 20 avril dernier. Un aéronef s’était crashé sur la route des rails avec plusieurs passagers à bord – au moins 6 personnes ont été tuées, dont des gens au sol. Décollé à l’aéroport international Toussaint Louverture, à Port-au-Prince, l’appareil se rendait à Jacmel.  

Auparavant L’OFNAC avait suspendu jusqu’à nouvel ordre tous les vols d’aéronefs pour enquêter sur les causes du sinistre. 

Son rapport a révélé que le moteur l’avion de marque CESSNA 207 (HH-FAH) avait lâché en plein vol, et en plus l’appareil en cause exécutait des voyages commerciaux illégaux. Toutefois l’OFNAC ne disposait pas d’assez de preuves pour soutenir ses allégations et imposer des sanctions. 

Advertisements

 « C’est sûr, un avion qui a un statut privé n’a pas le droit de recevoir de l’argent pour offrir des services de voyage à caractère commercial. Cependant, nous devons constater les faits, avancer des preuves », avait-t-il déclaré. 

Depuis l’occupation de la 3ème circonscription de Port-au-Prince par des bandits, certaines personnes, pour se rendre dans la péninsule sud d’Haïti, sont obligées d’emprunter la voie aérienne domestique. Et elle n’est pas sans risque apparemment puisqu’en juillet 2021 le crash d’un petit avion avait déjà causé la mort de 6 passagers à Léogâne. 

REDACTION : Pooshy Rosana 

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2022 

 

Facebook Comments

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.