L’OPC dénonce la crise de leadership au sein de la PNH suite à l’assassinat des trois policiers

Mackendy Filderice
ParMackendy Filderice- Rédacteur

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) a vivement critiqué la direction de la Police Nationale d’Haïti (PNH) suite à l’assassinat de trois policiers de l’Unité Temporaire Anti-Gang (UTAG) à Delmas le dimanche 9 juin. Les victimes ont été abattues par des membres armés de la fédération des gangs criminels connue sous le nom de Viv Ansanm, selon les déclarations de l’OPC.

Dans un communiqué cinglant, l’OPC a condamné cet acte de violence, soulignant une fois de plus l’incapacité de la direction générale de la PNH à protéger ses agents et à assurer la sécurité de la population. “Une fois de plus, de valeureux et courageux policiers sont tombés sous des balles assassines en dépit des messages et appels de détresse adressés à la Direction Générale de la Police Nationale “, a déclaré l’OPC, marquant son mécontentement face à l’inefficacité des autorités policières.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Cette situation a conduit l’OPC à réclamer des changements immédiats au sommet de la hiérarchie de la PNH. Selon l’OPC, l’amélioration des conditions de sécurité en Haïti passe par une refonte complète de la direction générale de la police, accusée de collusion avec les bandes criminelles. L’institution propose également la mise en place d’un plan de vetting, sous la supervision d’un organe polyvalent et compétent composé de techniciens expérimentés, afin d’évaluer et d’assainir les rangs de la police.

L’OPC appelle également à la solidarité entre les différents corps de police pour mettre fin à la série d’assassinats visant les membres de l’institution. Cette solidarité est jugée indispensable pour renforcer la cohésion et l’efficacité des forces de l’ordre face à la menace des bandes criminelles.

Enfin, l’OPC a pointé du doigt l’inaction des autorités qui a plongé la population dans la désolation. L’institution attend des membres du Conseil présidentiel de transition et du Premier ministre des mesures concrètes pour contrer les dérives observées au sein de la PNH depuis trois ans. L’OPC souligne l’urgence d’agir pour rétablir la confiance et assurer la sécurité de tous les citoyens haïtiens.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.