Opération « Bwa Kale » : louable pour certains, préoccupante pour des personnalités publiques

Mackendy Filderice
ParMackendy Filderice- Rédacteur
opération bwa kale louable pour certains, préoccupants pour des personnalités publiques

L’opération  » Bwa Kale  » est une campagne menée par la population haïtienne depuis la semaine dernière, notamment le lundi 24 avril 2023, pour lutter contre les gangs armés et le crime organisé dans le pays. L’objectif de l’opération « Bwa Kale » est de démanteler les gangs, de récupérer les armes illégales et de rétablir l’ordre et la sécurité dans les quartiers où les gangs sont très présents.

Certains considèrent cette opération comme louable, car elle vise à assurer la sécurité des citoyens haïtiens dans un contexte où le pays est confronté à de nombreux défis, notamment sur le plan sécuritaire. Cependant, d’autres personnalités peuvent s’inquiéter de cette initiative, notamment si elles craignent qu’elle ne conduise à des violations des droits de l’homme ou à des abus de pouvoir de la part de la population civile.

- Advertisement -
Ad imageAd image

C’est le cas de l’actrice (Comédienne) haïtienne Gaëlle Bien-Aimé. En effet, dans une série de tweets, Gaëlle Bien-Aimé a montré que la situation en Haïti est préoccupante, avec des civils qui commettent des actes de violence et des meurtres contre des innocents pour des bandits.

« Dans le message d’alerte sur la dérive du mouvement  » Rache Boule Bandi  » qui ne se contente pas d’éliminer les bandits parce que des innocents meurent (ça n’aurait pas dû être nous qui nous faisons justice, mais bon…) je regarde comment nous acceptons, approuvons, encourageons tout le monde. Nous sommes diabolisés et c’est plus effrayant qu’autre chose », a-t-elle écrit sur son compte Twitter ce matin.

Cependant, pour certains, il est compréhensible que la population se sente menacée et impuissante face à la violence croissante des bandits et cherche à se défendre. Pour eux, l’utilisation d’armes par la population civile pour se protéger est une chose normale.

Par ailleurs, il est important de noter que la violence engendre souvent plus de violence, et que l’utilisation d’armes par des civils peut mettre en danger des innocents et contribuer à une spirale de violence qu’il peut être difficile d’arrêter.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.