Rencontrons Valencie Etienne, une artiste qui gravit les échelons de l’industrie musicale haïtienne

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
rencontrons valencie etienne, une artiste qui gravit les échelons de l'industrie musicale haïtienne (2)
Écoutez cet article

Ayant grandi dans un environnement musical, Valencie Etienne, deuxième gagnante du concours de chants Noël Caraïbes en 2018, voue un amour pour la musique. Rencontrons cette voix de la musique haïtienne.

Née à Saint-Michel, Valencie Etienne, comme beaucoup d’autres enfants, a commencé à chanter à l’église. Elle était dans la chorale des enfants de l’église baptiste à Saint-Michel, puis quand elle est rentrée à port au prince, son grand frère qui est guitariste, l’a encouragé à chanter dans plusieurs groupes évangéliques, et à prêter sa voix dans la chorale de quelques groupes musicaux en studio. Elle a continué à chanter lors d’activités scolaires, de concerts évangéliques, ou de cérémonies de graduation.

- Advertisement -
Ad imageAd image

N’étant pas vraiment consciente de sa carrière musicale, Valencie allait la structurer en 2017 avant sa participation au concours de chants de Noël, « Nwèl Caraïbes », organisé par la radio, télévision Caraïbes. La chanteuse affirme que sa participation à ce concours a été guidée par son goût de l’expérience devant un public pour qui elle est inconnue.

 » Je voulais seulement chanter devant un public qui ne me connaissait pas pour voir comment il allait m’accueillir, »raconte-t-elle. J’étais satisfaite. Je suis sortie deuxième, beaucoup voudraient être à ma place, » a-t-elle poursuivi, assurant vouloir continuer à travailler pour être également championne dans la vie.

Ce n’est pas facile pour ceux qui ont fait leur début à l’Église, de faire la transition à cause de l’interdiction des parents. C’était le cas pour Valencie. Elle a quand même eu le soutien de ses parents, même si sa mère n’était pas toujours d’accord.

« Chak mizik m sòtimanman m toujou di yo bèl, men si yo yo pi bon . Papa m konn bay ti plenyen men se manman m ki met koze a.« 

Celle pour qui la musique est sa vie et sa passion, a eu l’opportunité d’être interviewé a l’émission de Guy Wewe, après la sortie de sa chanson How I feel. Elle en a profité pour parler un peu des artistes et groupes qui ont bercé son adolescence, qu’elle appréciait, et avec lesquels elle voudrait chanter. Le groupe Klass faisait partie de cette liste, Guy Wewe l’a aidé pour les prises de contact, et dès lors, elle chante dans la chorale qui accompagne le groupe. Valencia Etienne dit être très bien traitée par le groupe, et elle satisfaite de cette expérience.

Elle a récemment sorti une deuxième chanson « Nou la«  , qui parle de la situation que connaît le pays, du courage de chaque Haïtien de résister aux circonstances. L’artiste a été inspirée par elle-même pour écrire cette chanson.

« Je n’ai jamais abandonné ou me laisser décourager peu importe la situation, cela m’a inspiré, ainsi que chaque Haïtien qui malgré tout, vit encore dans le pays, » raconte-t-elle.

L’artiste annonce des projets à venir, comme la sortie prochaine d’un EP, qui regroupe divers sujets comme l’amour, l’argent, la vie, etc. Valencie souhaite contribuer au succès de la musique haïtienne dans le monde, comme dit-elle, les africains qui ont propulsé le style Afro aux yeux du monde. Elle encourage les jeunes à ne pas abandonner leurs rêves et de rester focus sur leurs objectifs.

 » Les débuts ne sont pas faciles et cela peut vous porter à vous décourager. Ceux que vous prenez comme modèles ont eux aussi eu des débuts difficiles, mais ils n’ont jamais rien lâché. Si vous voulez être un modèle pour ceux qui sont derrière, vous devez rester focus sur ce que vous voulez même s’il y a beaucoup de difficultés, » conseille-t-elle.

« Ou te eseye yon fwa sa pat mache eseye ankò jis ou jwen rezilta. Envesti nan tèt ou, envesti nan sa w renmen, aprè tout moun pral di yo te kwè Nan ou e yo pral ede w vanse, men pa tann yo nan komansman. Pou sila kap viv Ayiti yo bon kourajprepare pou  sa bon pou vanse ak peyi a koz sa pap ret konsa. » a-t-elle conclu.


 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.