ACTUALITÉSSOCIÉTÉ

Séisme en Haïti : Un mois plus tard, 260 000 enfants ont toujours besoin d’une aide humanitaire

Écoutez cet article

 

Un mois après qu’un séisme de magnitude 7,2 a secoué le sud-ouest d’Haïti, environ 650 000 personnes, dont 260 000 enfants, ont toujours besoin d’une aide humanitaire d’urgence, a averti ce jeudi l’UNICEF.

« Les enfants en Haïti ont toujours du mal à faire face aux conséquences d’un tremblement de terre qui a causé l’effondrement de leurs maisons, écoles, établissements de santé et communautés entières », a déclaré Jean Gough, le directeur régional de l’UNICEF pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

« Les services de santé restent largement perturbés dans le sud-ouest d’Haïti. De nombreux bâtiments hospitaliers sont endommagés ou détruits. De nombreuses familles avec enfants craignent de se faire soigner dans les quelques établissements de santé encore debout. L’accès limité à l’eau potable et aux services de santé de base met la vie des jeunes en danger.

Les systèmes de santé ont du mal à répondre aux besoins, avec 12 000 personnes blessées et environ 82 établissements de santé dans les départements les plus touchés endommagés ou détruits. Même un mois plus tard, certaines communautés rurales restent incapables d’accéder à des établissements de santé fonctionnels en raison des dommages aux infrastructures. La capacité limitée des soins de santé présente des risques élevés pour la santé, tels que l’infection des plaies et le risque de tétanos.

Le manque de services de soins de santé de routine a augmenté le risque de décès maternels et néonatals, car de nombreuses maternités et salles de chirurgie ne répondent pas aux critères d’accouchement sans danger. La capacité des autorités sanitaires à prévenir, identifier et traiter la malnutrition a également été affaiblie par le séisme.

Advertisements

En réponse à ces besoins accrus, l’UNICEF travaille avec des partenaires pour fournir des médicaments essentiels, des fournitures, équipements médicaux et des produits nutritionnels, soutenir la reprise des services de santé pour les centres de santé endommagés ou détruits et renforcer la gestion de la chaîne d’approvisionnement sanitaire.

L’UNICEF a équipé 24 équipes de cliniques mobiles avec du matériel médical et des médicaments essentiels pour fournir des services intégrés de santé et de nutrition y compris l’identification et le traitement de la malnutrition aiguë dans les communes reculées.

« Si les familles avec enfants ne peuvent pas accéder aux établissements de santé après le tremblement de terre, il est essentiel de leur apporter des services de santé vitaux afin que nous puissions prévenir les décès d’enfants », a déclaré Gough. « L’UNICEF met en place davantage de cliniques mobiles sur le terrain pour garder les enfants en bonne santé. Avec des milliers de familles et d’enfants ayant un besoin urgent de soins médicaux, nous ne pouvons pas attendre que les établissements de santé soient reconstruits. »

L’UNICEF demande 73,3 millions de dollars pour répondre aux besoins humanitaires dus au séisme, en se concentrant sur la fourniture d’un soutien urgent dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la nutrition et de la protection de l’enfance, y compris la violence sexiste, au cours des six prochains mois.

Ravensley Boisrond
Journaliste, amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia

    Tu pourrais aussi aimer

    Plus dans:ACTUALITÉS