Silence radio : le Conseil présidentiel invisible depuis son installation

Mackendy Filderice
ParMackendy Filderice- Rédacteur

Depuis son installation il y a près de cinq jours, le Conseil présidentiel de transition (CP) d’Haïti semble plongé dans le silence. Les neuf membres de ce conseil n’ont même pas encore réussi à désigner leur président, laissant la population dans l’attente anxieuse d’un quelconque signe de vie. Ce silence est d’autant plus inquiétant dans un pays déjà éprouvé par plus de trente-trois mois de gouvernance inefficace sous la houlette du Premier ministre Ariel Henry.

Le manque de communication : une source d’inquiétude pour la population

- Advertisement -
Ad imageAd image

La population haïtienne, qui attend des actions concrètes sur des questions cruciales telles que l’insécurité, le coût de la vie et la réouverture des écoles à Port-au-Prince, reste plongée dans l’expectative. L’absence de communication du CP alimente les inquiétudes et les interrogations sur l’avenir immédiat du pays.

Un premier signe de dysfonctionnement

Les cinq premiers jours du CP ont non seulement été marqués par un silence assourdissant, mais ont également envoyé un premier signal de dysfonctionnement. Dans un pays en proie à l’inquiétude et à l’incertitude, ce départ chaotique est loin de rassurer une population avide de stabilité et de progrès.

L’attente face au silence

Les questions se multiplient sur les premières mesures que le CP compte annoncer. Combien de temps faudra-t-il pour nommer un Premier ministre et former un gouvernement ? Ces interrogations, basées sur le silence total des membres du CP, reflètent les préoccupations urgentes de la société haïtienne.

Un mandat crucial

Le CP est confronté à un mandat critique : restaurer la confiance et la gouvernance après une période tumultueuse. L’absence de communication et d’actions concrètes risque de mettre en péril ce processus vital pour la stabilité nationale.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Un besoin de transparence et d’action

Pour restaurer la confiance du peuple haïtien dans ses institutions, le CP doit faire preuve de transparence et d’action rapide. Chaque jour de silence prolongé alimente l’anxiété et affaiblit l’espoir d’un avenir meilleur.

Vers une gouvernance responsable

- Advertisement -
Ad imageAd image

Au seuil d’une nouvelle ère politique, Haïti attend un leadership responsable et engagé. Le Conseil présidentiel doit saisir cette opportunité pour redonner espoir à une nation en quête de stabilité et de prospérité.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.