Un méga plan d’investissement adopté par le Sénat américain pour la santé et le climat 

Jacky Chery
Jacky Chery
Photo : (Ken Cedeno/REUTERS)
Écoutez cet article

Le Senat américain a adopté le vaste plan d’investissement de 430 milliards de dollars du président américain Joe Biden sur la santé et l’environnement, notamment grâce à la vice-présidente Kamala Haris qui a déposé le vote décisif. 

Après dix-huit mois de négociations et au bout d’une longue nuit animée avec de débats intenses dimanche 7 août, les sénateurs américains ont voté avec 50 voix pour et 50 voix contre cette loi proposée par le président Biden. La décision finale était donc revenue à la vice-présidente Kamala Haris qui a logiquement voté en faveur cette loi. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

À moins de 100 jours des élections de mi-mandat, le vote de ce texte baptisé « Inflation Reduction Act » au Sénat américain est considéré comme une étape importante pour le président Biden et le camp démocrate. Pour le chef des démocrates au Sénat Chuck Schumer, « ce projet de loi va changer l’Amérique pour les décennies à venir ». 

Toutefois, l’ensemble des sénateurs républicains ont voté contre ce texte baptisé « Inflation Reduction Act » qu’ils accusent générer des dépenses publiques inutiles. Ce méga plan d’investissement comprend 370 milliards de dollars destinés à la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici à 2030. 

Dans ce texte, une prévision de 64 milliards de dollars d’investissement est allouée à la santé et notamment dans la baisse progressive de certains médicaments. Le projet de loi entend également réduire le déficit public avec un nouvel impôt minimal de 15% pour toutes les sociétés dont les bénéfices dépassent le milliard de dollars. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Jacky Chery
Posté par Jacky Chery
Follow:
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.