Un premier vol réussi pour Tarah Ernest, la première femme Haïtienne pilote 

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
un premier vol réussi pour tarah ernest, la première femme haïtienne pilote 
Écoutez cet article

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, une jeune femme pilote, l’émotion dans la voix, souhaite la bienvenue aux passagers, tout en célébrant son premier vol de Miami à Port au Prince. Cette jeune femme n’est autre que Tarah Ernest, la première femme Haïtienne pilote.

Laissant Haïti en 1998 pour les Etats Unis, Tarah a décidé de devenir pilote d’avion en 2018, raconte-t-elle. Ce jeudi 6 octobre, elle pilote pour la première fois de Miami à Port au prince, un Boeing 737. Elle témoigne que cette journée est spéciale pour elle et souhaite que ses passagers célèbrent avec elle ce succès. 

« Jodia se premye fwa m ap gen chans pilote yon vòl kap sòti miami pou ateri dirèk pòtoprens, kote m sòti. Mwen konnen sitiyasyon peyi a ka pa kite nou selebre ave m jodia men mwen swete ke sa pap empêche nou fete ave m jodia ». A-t-elle déclaré sous un torrent d’applaudissements des passagers.  

Atterrissant en Haïti, elle a été reçue chaudement par le personnel de l’aéroport international Toussaint L’Ouverture, avec des applaudissements et des félicitations qui n’en finissaient pas. Elle sourit et dit merci, au bord des larmes. Sur les réseaux sociaux également on la félicite, exprimant des mots d’encouragement à son égard, lui témoigne que ses frères et sœurs haïtiens sont fiers d’elle et voient en elle un modèle et une inspiration. 

La pilote s’est également exprimée sur son compte instagram où elle a publié une photo d’elle de dos, enveloppée du drapeau haïtien, sur la piste d’atterrissage. 

« J’ai fait quelque chose aujourd’hui. Pendant 14 ans, j’ai rêvé de ce jour. Ayiti cheri mwen resi ateri lakay. Merci à tous pour l’amour et le soutien. Je suis mes ancêtres et mes rêves les plus fous. » a-t-elle écrit. 

L’aviation est un domaine très strict et sérieux, elle a donc travaillé dur et fait ses preuves pour en arriver là, 14 ans après avoir commencé à piloter. Félicitations à elle !! 

Tarah Ernest, la qualification de la sélection haïtienne de football à la demie finale de la coupe du monde des amputés et la sélection du roman « Une somme humaine » de Mackenzy Orcel pour le prix Goncourt, sont tout ce qui donnent un élan de fierté aux haïtiens, en ces moments sombres que connaît le pays. 

Bonne continuation à eux!! 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.