Une grande quantité de riz à destination d’Haïti bloquée aux États-Unis 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana  - Rédacteur
une grande quantité de riz à destination d'haïti bloquée aux États unis 

La nouvelle est tombée hier mais n’est pas connue de tous. Une grande quantité de riz destinée à être envoyée en Haïti est bloquée aux États-Unis, a-t-on appris d’un élu républicain, qui a tiré la sonnette d’alarme sur l’acte, craignant qu’une famine arrive à grand pas sur le pays. 

Sur Twitter, le sénateur Bill Cassidy a informé des faits précisant que le compte à rebours d’une catastrophe est à présent lancé. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

“Mise à jour sur Haïti : on m’a dit qu’une énorme cargaison de riz de la Louisiane est bloquée et ne peut pas naviguer. Le compte à rebours a commencé pour la faim réelle en Haïti” : U.S. Senator Bill Cassidy, M.D 

Pour le représentant de l’État de Louisiane « l’échec d’Haïti est probablement imminent ». Il demande à la Mission des États-Unis auprès de l’Organisation des États-Unis (OEA) de mettre sur la table des discussions l’autorisation immédiate d’une Force de paix interaméricaine en Haïti pour commencer à résoudre la crise en Haïti qui, selon lui, est un défi croissant pour la région américaine. 

Rappelons que depuis plusieurs semaines, Port-au-Prince et ses villes voisines sont paralysés par des protestations populaires suite à la décision du gouvernement haïtien d’augmenter le prix du carburant sur le marché, et de cesser sa subvention. 

Outre, l’insécurité s’intensifie dans plusieurs coins du pays particulièrement dans l’entrée sud de la capitale à Martisssant, et dans la commune de Cité-Soleil, où se situe l’un des plus centres de stockage de produits pétroliers. 

Jimmy Cherizier alias “Babekyou” bloque l’accès au terminal Varreux causant ainsi une intensification de la pénurie de carburant sur le marché local. Malgré les tentatives policières pour ouvrir un couloir à Cité-Soleil, les bandits répliquent avec des armes lourdes, alors que l’indisponibilité du pétrole cause de nombreux dommages au pays, à commencer par la réduction de personnels, ou d’heures de fonctionnement dans certaines institutions et entreprises. D’autres ont même été obligées de fermer définitivement leur porte. 

Rappelons qu’actuellement, le gallon de gazoline coûte au moins 3000 gourdes sur le marché noir, et touché la barre des 5 000 gourdes dans les zones les plus reculées du territoire haïtien. 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Pooshy Rosana
Par Pooshy Rosana Rédacteur
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.