Win Christoo, le cinéma dans la peau

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus  - Rédactrice
win christoo, le cinéma dans la peau netalkole

22 ans mais elle enflamme déjà la toile avec ses apparitions cinématographiques. L’actrice Win Christoo a eu quelques échanges avec la rédaction de NetAlKole Média.

Si chacun essaie de suivre sa voie et de trouver sa place au soleil, il n’en est pas différent de Win Christoo de son vrai nom, Esperancia Jean Baptiste, pour qui le lieu idéal n’est que devant la caméra. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Faisant ses débuts au cinéma en 2019 avec une production qu’elle a elle-même contactée pour le feuilleton M devenn, sa prestation lui a valu d’obtenir un rôle dans un autre feuilleton titré Se fòt ou manman. Dès lors, Win Christoo a fait du cinéma son métier. Enchaînant les rôles et usant de son succès naissant, elle a sorti dans la foulée son premier feuilleton personnel, Regrè lavi m.

La jeune actrice dit faire face à toutes les difficultés rencontrées dans ce domaine avec une attitude zen, car pour elle, ce ne sont que des étapes qu’elle doit franchir et une manière pour elle d’apprendre un peu plus, car elle est jeune. Même si elle a commencé seule au cinéma, elle a désormais ses deux frères à ses côtés dans son aventure.

Win Christoo a fait le buzz sur les réseaux sociaux et a été très critiquée, pour avoir ouvertement et bien joué un rôle lesbien dans un feuilleton. Les réseaux n’en parlait que de ça, et c’était très mal vu dans notre société. Mais pour l’actrice, les critiques étaient une source de motivation et ce feuilleton avait influencé d’autres productions à toucher le sujet.

« Lem te premye paret nan tizè feyton an, te gen anpil kritik vre men lè feyton an soti, li vin enfliyanse anpil lot prodiksyon fè jan de pwojet sa yo, koz sijè a te sansib anpil. Mwen te vin sevi ak kritik sa yo kòm yon sous motivasyon. E sa k te empòtan, se antouraj mwen ki te sipòte m anpil. Se jis yon wòl ke m tap jwe e mwen te f chwa jwe wòl la epi yo te kanpe ave m. Depi kritik la pa sòti bò kote yo, li pa deranje m. » a-t-elle confié.

Sa famille accepte son choix de carrière et la supporte à chaque marche qu’elle gravit dans ce domaine qui lui a permis de vivre des moments et des expériences qu’elle n’aurait jamais cru possible. Elle rêve de voir le cinéma Haitien évoluer, qu’il ne soit pas seulement catégorisé à des feuilletons sur youtube et elle compte apporter sa contribution à cela.

« Je veux qu’on voit ce qu’on fait au-delà de seulement youtube. Je veux que le cinéma haitien prenne un autre niveau tant national qu’ international. Pour ça, je vais continuer à travailler d’arrache-pied afin que mon travail soit un peu plus connu, que je touche plus de gens et alors, les sponsors seront intéressés à investir dans nos productions, et nous aurons alors plus de moyens d’offrir de meilleurs résultats. Le cinéma exige beaucoup de planification et d’argent pour que les productions soient à la hauteur de l’attente des fans. » a-t-elle poursuivi.

Celle qui a appris à jouer seule et pour qui l’actrice américaine Angelina Jolie est le modèle, ne se laisse pas intimider ou décourager par les temps difficiles qui pourraient la pousser à abandonner. 

« Chak lè m ta vle kanpe, lè m gade kote m sòti e jan Bondje beni m nan sa m ap fè, e vizyon mwen genyen an, jan fan mwen yo renmen m e apresye sa map fè a, se nan sa yo m jwenn motivasyon pou m kontinye. »

Win Christoo qui ne jure que par le cinéma, assure que ses fans seront encore gâtés en 2023, car des projets sont déjà arrivés à terme et seront bientôt présentés, et d’autres sont en cours de production.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Par Sam Sarah Devilus Rédactrice
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.