Environnement

175 pays ont donné leur accord pour la rédaction d’un traité contre la pollution plastique  

A l’occasion de la 5ème assemblée des Nations Unies pour l’environnement tenue à Naïrobie, au Kenya, une résolution a été adoptée par 175 pays qui ouvre la voie vers un traité mondial contre la pollution plastique. Un comité intergouvernemental de négociation a été formé et sera chargé d’élaborer un texte juridiquement contraignant d’ici 2024 contre la pollution plastique. 

Le problème de la pollution plastique a été largement documenté ces dernières années. Des millions de tonnes de déchets plastiques sont déversées chaque année dans la nature et contribuent à l’effondrement de la biodiversité, alors que cette dernière est essentielle pour lutter contre la crise climatique. En 2019, l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a recensé la production de 460 millions de tonnes de plastiques qui ont généré 353 millions de tonnes de déchets, dont moins de 10% sont recyclées et 22% sont abandonnées dans des décharges, brûlées ou rejetées dans l’environnement.  

Le cycle de vie entier du plastique, son utilisation, la gestion des déchets, la réutilisation ou le recyclage seront pris en compte dans ce texte, qui a également reçu le soutien de grandes multinationales, dont d’importantes utilisatrices d’emballages comme Coca-Cola.  

Advertisements

Le texte prévoit aussi d’élaborer des mécanismes de contrôle ainsi que des financements pour les pays pauvres et de coopérer avec le secteur privé pour la gestion des déchets plastiques.  

« Il s’agit d’un grand pas en avant qui maintiendra la pression sur les grandes compagnies pétrolières et les grandes marques pour qu’elles réduisent leur empreinte plastique et modifient leurs modèles économiques en faveur de la réutilisation », a déclaré Graham Forbes, responsable du projet mondial sur le plastique à Greenpeace USA. 

C’est un pas crucial dans la lutte globale contre la pollution et la protection de la biodiversité et des écosystèmes. 

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.