À Croix-des-Bouquets, ce sont les bandits qui assurent la circulation au lieu de policiers

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
À Croix-des-Bouquets, ce sont les bandits qui assurent la circulation au lieu de policiers
Écoutez cet article

Intégrée il y a peine quelques années dans la liste des zones de non-droit, la commune de la Croix-des-Bouquets ne cesse d’élargir sa réputation en matière d’insécurité à tel point que ce sont les bandits qui assurent la circulation routière à présent.

Croix-des-Bouquets est occupée par les membres du gang 400 mawozo, avec à leur tête le baron de la Plaine Joseph Wilson alias “Lanmò San Jou”. Depuis la colonisation de cette portion par ces derniers, des victimes sont recensées presque quotidiennement. Et ils contrôlent tout. Oui, tout !

- Advertisement -
Ad imageAd image

La bande à Lanmò San Jou occupe l’arrondissement de la Croix-des-Bouquets jusqu’à même assurer la circulation routière. Une tâche qui était censée être exécutée par des agents de la circulation de la Police Nationale d’Haïti (PNH), malheureusement persona non grata à Croix-des-Bouquets.

Dans une vidéo amateure filmée par l’un de ses soldats, le chef de gang décrivait son humeur actuelle : il avait envie d’assurer la circulation routière et d’inspecter par la même occasion le papier des véhicules qui empruntent son chemin.

Sur une voie déserte et apparemment abandonnée de ses résidents, Lanmò San Jou, une bouteille d’alcool en main, réclamait à au moins deux chauffeurs de véhicule leurs certificats d’immatriculation.

« Papye machin, pèmi kondwi », exigeait Lanmò San Jou sur un ton farouche. Même si la situation ne semblait pas gêner les conducteurs en question, mais qu’en serait-il s’il n’était pas de bonne humeur.

À rappeler que la vidéo en question était adressée à Theriel Thelus, journaliste et analyste politique, leader de l’émission socio-politique Ti Koze ak TT. Depuis “Kafou Brenn” dans la commune de la Croix-des-Bouquets, le baron de la Plaine s’adressait au journaliste concerné. Il était accompagné d’une poignée d’hommes, pour la plupart des adolescents, tous aussi lourdement armés.

Rappelons que depuis l’enlèvement des missionnaires français, puis américains, par le chef de gang Lanmò San Jou, les mawozo ne cessent de multiplier leurs attaques contre tous ceux qui s’aventurent dans la commune de la Croix-des-Bouquets, et particulièrement les étrangers. Plusieurs cas de kidnapping, de détournements de véhicules et d’assassinats ont été recensés dans cette zone sous l’emprise de ses criminels.

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.